Stratégies efficaces


La formation des enseignants recouvre très peu les principes de psychologie cognitive reliés à un apprentissage efficace.

Cela a comme conséquence que les stratégies qui ont été le plus mises en évidence par la recherche comme étant celles les plus efficaces ne sont pas systématiquement appliquées lors de l'apprentissage en classe des élèves.

Au contraire, certains malentendus font que des approches inefficaces sont parfois mis en avant.

C'est l'objectif de cette section de passer en revue ces deux aspects.



Apprentissage efficace




Stratégies d'organisation

Mémorisation


  1. Pourquoi mémoriser des contenus à l’école ?
  2. Pour une utilisation raisonnée du "par cœur" !



Mise en évidence





Résumer et synthétiser





Stratégies d'élaboration


Quatre stratégies cognitives qui sont basées sur des techniques spécifiques aident à développer et à approfondir la compréhension et la mémorisation.


Utiliser l'interrogation élaborative et l'auto-explication pour améliorer l'apprentissage des élèves


L'utilisation de multiples exemples concrets : une stratégie cognitive utile en enseignement explicite


Utilisations et importance de la théorie du double codage pour l'éducation



Stratégies de planification et de régulation


On attirera l'attention sur le fait que la pratique distribuée et la pratique de récupération sont les stratégies qui ont reçu le plus de soutien en psychologie cognitive.

Si elles demeurent peu utilisées de même que l'intercalage, c'est qu'elles induisent des difficultés supplémentaires et que les avantages qu'elles procurent ne se révèlent qu'après un certain délai.


Effet d'espacement / pratique distribuée


L'idée générale est de se créer une planification de l'étude qui répartit les temps d'études en plusieurs sessions espacées pour une même matière.  Il s'agit d'étudier et de réétudier (récupérer l'information) en de multiples jours (occasions) avant un examen, plutôt qu'une étude massive et longue en une seule session juste avant un examen.


Intercalage / entrelacement


L'idée générale est de passer d'un sujet à l'autre en étudiant de manière aléatoire. Il s'agit de créer des liens entre différents connaissances et savoir-faire, il s'agit de s'entrainer à développer ses capacités de discrimination. Une fois que les élèves ont étudié plusieurs chapitres, lorsqu'ils les revoient de manière espacée, ils alternent l'ordre des chapitres et même alternent entre eux la révision de parties de ces mêmes chapitres. L'élève accroit la profondeur de son apprentissage, facilite le transfert et augmente notablement le nombre d'indices de récupération qui lui permettront de récupérer l'information étudiée.

L'intercalage est particulièrement intéressant pour des matières comme les maths et la physique.

  1. Principes de l'erreur de discrimination et de l'effet d'entrelacement / d'intercalage
  2. Avantages et limites de l'intercalage / entrelacement
  3. Intercalage / entrelacement et apports des sciences cognitives
  4. Applications de l'intercalage / entrelacement dans l'enseignement et l'apprentissage


Pratique de récupération / effet de test (retrieval practice)


Il s'agit de ramener les informations étudiées à l'esprit (de les activer en mémoire de travail) à partir de la mémoire à long terme (où elles sont stockées). Quand les élèves se testent, ils considèrent qu'ils vérifient leur connaissance alors que c'est à ce moment là que se produit un apprentissage plus durable.

  1. La pratique de récupération : définition, bienfaits, avantages et raisons de s'en préoccuper
  2. Effets bénéfiques indirects de la pratique de récupération
  3. Quels sont les effets bénéfiques directs de la pratique de récupération?
  4. Six principes pour expliquer l'effet de la pratique de récupération (effet de test) !
  5. Quatorze pistes pour une utilisation optimale des stratégies de récupération !

0 comments:

Enregistrer un commentaire