vendredi 29 juin 2018

Importance de l’interdépendance en pratique autonome et en apprentissage coopératif

Comme l’écrit Robert E. Slavin (2014), il est facile de susciter l’intérêt pour un apprentissage coopératif. Nous sommes une espèce sociale, l’entraide, le tutorat des pairs, l’apprentissage réciproque ou la collaboration sont forcément tentants et participent à un apprentissage social qui est naturel pour nous.



lundi 25 juin 2018

Pratique autonome ou indépendante au cœur de l’enseignement explicite : la dimension coopérative

La pratique autonome est une phase de l’enseignement explicite qui fait suite à au modelage et à la pratique guidée. Durant laquelle les élèves prennent la responsabilité des apprentissages avec un soutien de plus en plus minime de l’enseignant. Celui-ci fournit une rétroaction jusqu’à atteindre une situation de surapprentissage. 


dimanche 24 juin 2018

Pratique autonome ou indépendante au cœur de l’enseignement explicite : maîtrise, automatisation et unitisation chez l’élève

La pratique autonome représente un prolongement de la pratique guidée. Elle vise à fournir aux élèves suffisamment d’occasions de s’exercer, de façon à consolider leurs apprentissages. Les élèves travaillent de manière autonome et pratiquent la nouvelle matière préalablement enseignée et pratique en groupe.

samedi 23 juin 2018

Pratique autonome ou indépendante au cœur de l’enseignement explicite : le pilotage de l’enseignant

Dans la traduction française des 17 principes d’instruction de Barak Rosenshine (2012), le terme independent practice est traduit sous forme de pratique autonome alors même que le terme autonomous n’est pas utilisé dans le document.

Dans le livre « Enseignement explicite et réussite des élèves » (2013) de Clermont Gauthier, Steve Bissonnette et Mario Richard, c’est le terme pratique autonome qui est privilégié. Par contre si on retourne à leur livre précédent, « Comment enseigne-t-on dans les écoles efficaces ? » (2006), ils y parlent de pratique autonome ou indépendante, mais dans le cadre de la « direct instruction ».


lundi 18 juin 2018

La pyramide de l'apprentissage, un neuromythe sparadrap

La pyramide de l’apprentissage tient autant du mème que du mythe pédagogique. Elle est non seulement problématique dans son interprétation, mais également dans sa conception par une absence de sources. Elle ne se base même pas sur une théorie pédagogique. Il s’agit d’un simple objet détourné dont la persistance et la transmission sont un défi constant au bon sens et à l’intelligence.



samedi 16 juin 2018

Un continuum entre des stratégies centrées sur l'élève ou sur l'enseignant

Les stratégies d’enseignement sont habituellement classées en deux grandes catégories, reposant sur des philosophies, des visions du monde différentes. Celles-ci peuvent être représentées sur un continuum :
  • L’une des extrémités correspond aux stratégies centrées sur l’enseignant.
  • L’autre extrémité correspond aux stratégies centrées sur l’élève. 

Ces deux types de stratégies polarisent leurs partisans réciproques dans le monde éducatif d’une façon régulièrement caricaturale, avec d’un côté une vision qui serait traditionaliste et passéiste et de l’autre progressive et innovante à l’excès. La réalité, heureusement, est plus complexe, subtile et nuancée. Nous allons tâcher de l’explorer :


vendredi 15 juin 2018

Effet Flynn et mesure du quotient intellectuel

Des lieux communs surgissent régulièrement dans les conversations en salle de profs ou en dehors, de manière informelle dans des réunions de famille ou sur les réseaux sociaux. Le niveau des élèves baisserait au fil du temps :
  • Ils ne lisent plus de livre spontanément. 
  • Leur vocabulaire serait appauvri. 
  • Ils ne maîtriseraient plus certaines règles de calcul basiques ou leurs tables de multiplication. 
  • Leur usage de l’orthographe et de la grammaire seraient déplorables.
  • Leurs capacités d’attention seraient réduites.
  • Etc.

mardi 12 juin 2018

L’enseignement explicite : apprentissage passif ou actif

L’enseignement magistral, que nous pouvons assimiler aux cours ex cathedra, est une approche pédagogique selon laquelle l’enseignant expose et présente les contenus d’apprentissage devant un groupe d’apprenants silencieux et non participatif, censé les recueillir.

dimanche 10 juin 2018

vendredi 8 juin 2018

Le bon usage du marqueur fluorescent

Quel élève n’a jamais souligné ou surligné un support de cours au marqueur fluorescent ? Il est l’un des accessoires les plus typiques et l’une des pratiques les plus communes de la panoplie l’élève.

Son utilisation semble être un passage obligé pour une majorité d’élèves. Il s’agit pour eux de surligner et de baliser un support d’étude. Les élèves mettent en évidence ce qu’il leur faudra connaître, mémoriser et retenir, en vue de la préparation à une évaluation.

dimanche 3 juin 2018

Difficultés liées à l'évaluation de l'efficacité de pratique enseignantes

Nombre de méta-analyses dans le domaine des sciences de l'éducation confirment une supériorité établie de l’enseignement explicite en matière d’efficacité de l’enseignement. Cependant, les critères de cette efficacité sont parfois mis en question. Nous allons explorer les arguments émis en ce sens :