samedi 25 juin 2022

Créer un environnement propice à l’apprentissage

Dans le cadre du Great Teaching Toolkit, Rob Coe et ses collègues (2020) ont identifié quatre priorités pour les enseignants qui veulent aider leurs élèves à apprendre davantage :

  1. Comprendre le contenu qu’ils enseignent et la manière dont il est appris
  2. Créer un environnement favorable à l’apprentissage
  3. Gérer la classe pour maximiser les possibilités d’apprentissage
  4. Présenter des contenus, des activités et des interactions qui activent la pensée de leurs élèves. 


jeudi 23 juin 2022

mardi 21 juin 2022

dimanche 19 juin 2022

vendredi 17 juin 2022

mercredi 15 juin 2022

lundi 13 juin 2022

Toutes les interventions liées à la prévention du harcèlement en école ne fonctionnent pas

En 2015, le ministère de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles décide de financer la diffusion à grande échelle d’un dispositif conçu par une équipe universitaire. Ce dispositif est intitulé « Prévention et prise en charge du harcèlement, du cyberharcèlement, des violences visibles et invisibles et des discriminations au sein de l’établissement scolaire ». 

samedi 11 juin 2022

jeudi 9 juin 2022

Comprendre l’importance des fonctions exécutives dans un contexte éducatif

Voici une synthèse d’un point de vue éducatif d’un article de présentation des fonctions exécutives par Sébastien Henrard (2021).

Si différents articles de ce blog ont déjà abordé la question des fonctions exécutives, une synthèse globale manquait à ce jour en tant qu’introduction.

mardi 7 juin 2022

Élaborer une matrice comportementale pour les lieux communs d’une école

À ce stade du développement d’un programme comportemental social à l’échelle de l’école, trois (jusqu’à cinq) valeurs ou attentes pour l’ensemble de l’école ont émergé.



Samantha Matthews
https://samanthamatthews.co.nz/


Démarche de d’élaboration de la matrice


Notre intention, une fois les valeurs et attentes précisées est maintenant de définir chacune de manière plus spécifique. La spécificité des attentes et l’explicitation des valeurs doivent être claire pour que les enseignants et les élèves sachent exactement ce qui doit être fait. 

Nous répondons dès lors à la question suivante : « À quoi ressemble [le respect, la responsabilité, l’effort, l’ouverture, etc.] dans tous les contextes, dans nos [couloirs, cafétéria, récréations, lieux communs, classes, ateliers, etc.] ».

Nous voulons nous assurer que lorsque nous définissons des règles et comportements spécifiques, ils puissent être avec certitude :
  1. Observables
  2. Mesurables ou comptables
  3. Énoncés de manière positive (en commençant par un je)
  4. Compréhensibles par tous
  5. Toujours applicables.




Définir les comportements et règles valides dans toutes les situations

 
La plupart des écoles commencent par clarifier les comportements et règles spécifiques valides pour tous les environnements scolaires. Il s’agit de ceux qui sont attendus dans chaque espace de l’établissement scolaire et qui sont liés aux attentes définies pour l’ensemble des élèves. 

Le processus de décision sur les comportements ou les règles attendus dans tous les contextes est un processus dans lequel tout le personnel doit être impliqué afin de construire l’adhésion. 

Il y a différentes manières de faire du moment que des temps de consultation, de contribution, de consensus et d’adhésion soient inclus. Cela peut se faire au cours d’une réunion du personnel ou d’une journée pédagogique, en plaçant des feuilles de papier sur lesquelles avec sur chacune d’entre elles, une attente inscrite. 

Ensuite, nous donnons à chaque membre du personnel des Post-its et leur demandons d’écrire un comportement/une règle à la fois qu’ils peuvent ensuite afficher sur le tableau sous l’attente appropriée de l’école. 

L’équipe SCP pourrait ensuite rassembler les productions sur les différents tableaux. À partir de ceux-ci, par rassemblements et synthèse, une liste de quelques comportements/règles peut être déduite pour chaque attente ou valeur de l’école sur la matrice.

Une autre façon d’impliquer le personnel serait de créer un document reprenant les différentes attentes pour chaque membre du personnel. Nous leur demandons alors de remplir la colonne se rapportant à tous les paramètres de la matrice en petits groupes. 

Nous rassemblons alors le travail des groupes et nous en faisons la synthèse lors d’une réunion de l’équipe SCP. Un point d’attention est de veiller à ce que tous les comportements/règles doivent être conformes aux cinq recommandations.
 
Pour s’assurer que la matrice obtenue reflète les comportements appréciés des élèves et des familles, l’équipe SCP peut demander leur avis sur les comportements/règles pour tous les environnements de l’école. 

Il existe de nombreuses façons créatives de le faire. Les enseignants pourraient faire participer les élèves à des activités similaires à celles décrites pour le personnel. 

Le conseil des élèves peut créer un projet de règles de comportement pour tous les environnements et le partager avec tous les élèves pour qu’ils le commentent. 

De même, l’avis des familles peut être obtenu pendant les temps d’attente des réunions entre parents et enseignants. Les représentants de l’association de parents peuvent être consultés lors d’une de leurs rencontres. Une autre possibilité est d’envoyer aux parents un questionnaire papier, ou au format numérique.

Pour ce qui est du partage avec les élèves et les familles, il est suggéré d’attendre d’avoir une matrice complète pour la partager avec les élèves et les familles afin de recueillir leurs suggestions. 

Ces manières de procéder ne sont pas figées, mais peuvent être adaptées en fonction du contexte de l’école. 

Après tout ce travail de l’équipe SCP, un ou deux comportements sont attendus pour chaque attente et sont inscrits dans leur matrice. Un retour vers les enseignants est recommandé.

Une copie du projet de matrice peut être envoyée à chaque enseignant par email en demandant que les suggestions écrites soient remises à l’équipe SCP. 

L’équipe SCP examine les suggestions et élabore une autre ébauche qui est partagée avec tout le monde lors de la réunion suivante du corps enseignant. Un consensus est alors établi. 



Définir les comportements spécifiques et règles pour les zones hors classe 


Les zones hors des classes sont les zones de l’école qui peuvent être sous la supervision directe d’une variété d’adultes différents selon le moment de la journée ou de la semaine. 

Souvent, ces zones hors des classes ont également un personnel moins nombreux qui supervise un plus grand nombre d’élèves. 

Un autre défi est que les zones hors des classes sont souvent des lieux où les comportements attendus ne sont pas clairs ou acceptés par l’ensemble du personnel. Certains membres du personnel tolèrent des comportements en toute bonnes fois qui entraineraient une intervention directe d’autres.

Le fait de disposer de comportements, de règles et procédures clairs et acceptés par tous est essentiel pour établir une cohérence d’ensemble. Cela permettra au personnel d’enseigner les attentes aux élèves avant qu’ils ne prennent leurs habitudes dans l’établissement et de les appliquer systématiquement avec cohérence lors des temps de supervision. 

Il convient également de décider des comportements et règles pour ces lieux, de s’assurer que tout le personnel les connaît bien. Il faudra également élaborer un plan pour former les nouveaux membres du personnel qui arrivent à différents moments de l’année. 

Nous pensons généralement à quelques zones communes hors de la classe comme les couloirs, la cafétéria, la cour de récréation, les toilettes, etc. La liste peut inclure des moments ou des zones telles que les arrivées du matin et le départ du soir, les activités après l’école, la zone d’attente du bus, le parking. Elle reprend les attentes dans le local informatique, les zones de travail en silence ou de groupe, les assemblées, les rangs, la salle d’éducation physique, l’aide aux devoirs après l’école, etc. 

Les mêmes considérations relatives à la définition de comportements et règles spécifiques pour tous les environnements s’appliquent à l’extérieur de la classe.

Tout d’abord, ils doivent être alignés ou ancrés sur les attentes ou valeurs de l’école. 

Encore une fois, la clarté des attentes est essentielle. L’utilisation des recommandations aidera à garantir que les comportements et règles sont clairs et compréhensibles. Ces comportements spécifiques doivent être centrés sur l’élève et définir les comportements et règles qui mèneront à sa pleine intégration productive dans ce cadre. 

De même, nous voudrons faire participer tout le personnel à la détermination des comportements et règles pour les environnements hors des classes. Tout d’abord, nous pouvons demander au personnel de réfléchir à tous les environnements possibles de l’établissement pour lesquels des comportements définis et des règles communes seraient utiles. En utilisant le processus de vote pondéré, nous pouvons également identifier les environnements les plus préoccupants et commencer notre travail avec ces lieux.
 
Nous avons également intérêt à obtenir l’avis des élèves et des familles sur les domaines de l’école qui doivent être abordés. Une façon de le faire serait de donner aux élèves une carte de l’école. Nous leur demandons de colorier en rouge les zones où ils ne sentent pas en sécurité ou celles où des élèves se comportent mal par manque de supervision. Ils colorent en vert celles où ils se sentent en sécurité et où le comportement de tous est adéquat. 

Une fois que les zones préoccupantes pour le personnel et les élèves ont été identifiées, des petits groupes de travail peuvent être utilisés pour élaborer des projets de comportements/règles. Ceux-ci seront ensuite soumis au personnel pour obtenir un consensus. Pour obtenir des idées de comportements souhaités de la part de l’ensemble du personnel, des affiches peuvent être placées dans la salle des profs et le personnel est encouragé à ajouter ses idées. 

Au fur et à mesure que les membres du personnel se mettent d’accord sur des comportements/règles spécifiques, ils peuvent être ajoutés à votre matrice. De nouveau, il est utile de donner accès au dernier projet de matrice à tout le personnel par un email pour examen. 

Au fur et à mesure que nous travaillons à l’obtention d’un consensus, il est conseillé de dater votre matrice. Nous le présentons comme un projet en cours d’élaboration jusqu’à ce que le personnel, les élèves et les familles conviennent qu’elle est définitive.

La direction avec l’accord de l’équipe SCP peut décider d’envoyer une copie du projet de matrice à la maison avec chaque élève, en demandant aux familles de l’examiner et de faire des suggestions.  

Une fois que notre matrice est complète, lorsque l’équipe SCP estime avoir reçu suffisamment d’informations, il sera important de la partager avec le personnel, les élèves et les familles. Cela peut se faire dans les bulletins d’information, les documents officiels, les agendas, le site Web de l’école. Il sera également utile d’afficher les comportements et les règles dans chaque environnement spécifique. 

Dans l’élaboration de tout ce processus, il est utile de réfléchir préalablement à la manière dont l’ensemble du personnel, de même qu’éventuellement les élèves et les familles seront consultés. Une plus large consultation facilite la prise de décision quant aux règles et aux comportements communs attendus qui seraient particulièrement judicieux. Nous devons réfléchir à la manière par laquelle chaque membre du personnel, de même qu’éventuellement les élèves et les parents peuvent contribuer à élaborer des propositions de comportements et de règles spécifiques pour ces environnements hors classes.



Définir des procédures pour les zones hors classe 


Une fois que nous aurons défini les comportements et les règles spécifiques pour chaque zone hors de la salle de classe, nous devrons peut-être envisager des procédures plus détaillées pour ces environnements. 

Des procédures clairement définies permettent au personnel d’enseigner et de superviser de manière cohérente et prévisible les comportements sociaux attendus. 

Tout le personnel enseignera et modèlera les procédures, il sera donc important que le personnel parvienne à un consensus sur celles-ci. 

Lors de la définition des procédures hors de la classe, il est important de considérer ce qui aidera à prévenir la congestion ou la confusion dans certains lieux qui peuvent contribuer à un mauvais comportement. 

La révision des procédures existantes ou la rédaction des procédures manquantes peut impliquer des changements environnementaux. Cela peut inclure la définition d’éléments de fléchage ou de signalisations sur des portes d’entrée et de sortie, dans les couloirs, les escaliers ou tout lieu de passage. L’idée est à la fois de faciliter les déplacements des élèves et de permettre une meilleure gestion des espaces pour réduire les encombrements et augmenter la qualité de vie générale. 

Ces procédures doivent être suffisamment complètes pour assurer la réussite des élèves dans chaque contexte spécifique. 

Une fois de plus, l’équipe SCP devra prévoir comment impliquer le personnel dans le processus d’identification des environnements hors de la classe où les procédures actuelles sont faibles ou inexistantes. L’équipe SCP peut demander au personnel qui supervise habituellement une zone hors de la classe de former un groupe de travail pour examiner et réviser les procédures existantes.
 
Différentes questions vont nécessiter que l’équipe SCP s’y attelle.  Quelles sont les procédures hors classe qui sont actuellement absentes ou inefficaces et qui sont nécessaires pour faciliter l’enseignement et la supervision ? Quelles personnes doivent être impliquées dans la création des procédures nécessaires ou devront examiner les procédures actuelles et les réviser. Comment pourrions-nous inclure les élèves et les familles dans l’élaboration des procédures hors des classes ?



Bibliographie


Missouri Schoolwide Positive Behavior Support, Tier 1, Team Workbook, 2018–2019

dimanche 5 juin 2022

Miser sur l’autorégulation pour soutenir la capacité des élèves à tester leurs apprentissages

Le fait de s’évaluer est de manière générale plus bénéfique pour les apprentissages scolaires qu’une étude supplémentaire des mêmes contenus. Ce phénomène est connu sous le nom d’effet de test. Sa mise en œuvre est appelée pratique de récupération. Le principal enjeu est que les élèves soient capables de le mettre en œuvre de manière efficace.

vendredi 3 juin 2022

Faire émerger et établir les valeurs dans un établissement scolaire

Une étape fondamentale dans le processus d’élaboration du soutien au comportement positif est de sélectionner trois à cinq attentes ou valeurs à l’échelle de l’école. Celles-ci définissent la réussite pour tous les élèves. Elles doivent être applicables et observables à travers les comportements attendus dans tous les contextes de l’école.

mercredi 1 juin 2022