samedi 29 juin 2019

Maximisation du temps d'apprentissage scolaire et enseignement explicite

La maximisation du temps d’apprentissage scolaire est une stratégie dont la pertinence est évidente. Au plus les élèves seront actifs et engagés de manière prolongée dans des activités d’apprentissage pertinentes, au plus ils apprendront.

L’efficience du temps scolaire disponible pour les élèves est fonction à la fois de sa quantité et de sa qualité.

mercredi 26 juin 2019

Quelles sont les limites de la conscience et comment dépend-elle de l'attention ?

Nous prenons conscience de la réalité extérieure par l’intermédiaire de nos sens. Nous avons également conscience de nos pensées et émotions intérieures. Mais que sait-on des mécanismes qui gouvernent ces phénomènes ?  Quels sont leur degré de précision et quel rôle joue l’attention dans notre prise de conscience ?

Voici une synthèse d’un chapitre sur le sujet, issu de l’excellent livre de François Maquestiaux, Psychologie de l’attention (DeBoeck 2017) :


lundi 24 juin 2019

Le texte de réfutation, un outil contre les neuromythes

Les croyances, les biais cognitifs, les intuitions et paradoxalement le bon sens sont régulièrement des obstacles à l’apprentissage de concepts liés au domaine pédagogique et basés sur des données probantes. Par exemple, le double codage peut se heurter à des conceptions ancrées sur les styles d’apprentissage, l’enseignement explicite peut lui se trouver confronté à une pédagogie constructiviste.


jeudi 20 juin 2019

La règle des cinq commentaires positifs pour un négatif : échos d’une problématique bien réelle en éducation

Lors d’une conférence à l’Institut Catholique de Paris en mai 2019, De la perturbation à l’implication : comment faire adhérer les élèves ? Frank Ramus évoquait la règle empirique des 5 pour 1. C’est un principe selon lequel les enseignants devraient délivrer à leurs élèves cinq fois plus de commentaires positifs que négatifs.


dimanche 16 juin 2019

mercredi 12 juin 2019

dimanche 9 juin 2019

Le modèle de Réponse à l’Intervention : pierre angulaire d'un enseignement efficace

Gérer l’hétérogénéité des classes constitue un défi quotidien pour les enseignants et plus globalement pour les établissements scolaires. Cela se traduit tant au niveau des aptitudes des élèves que de celui de leur motivation à s’investir dans les apprentissages programmés.

Intervient l’éternelle question de gérer efficacement des apprentissages collectifs, en s’assurant de l’engagement et de l’apprentissage de chacun des élèves en parallèle, tout en soutenant les plus faibles, pour leur éviter échec et leur relégation.

La réponse à l’intervention s’adresse à cette problématique et représente probablement la plus belle option compte-tenu du goulot d'étranglement que représentent les ressources disponibles.


mercredi 5 juin 2019

dimanche 2 juin 2019

Essentialisme psychologique et contingences positives dans la croyance aux styles d’apprentissage

Il existe un croyance relativement répandue parmi le monde enseignant et plus largement au sein de la populations. Nous possèderions en tant qu'individus un style d'apprentissage, un profil aux tendances inscrites en nous dès la naissance, qui évoluerait en partie en fonction de nos expériences. Il déterminerait d'emblée certaines de nos affinités et notre manière d'apprendre. Tous les élèves n'apprendraient pas de la même manière et bénéficieraient d'un enseignement en rapport avec leur style d'apprentissage. Ces profils ou styles permettraient de prédire pour une part la réussite scolaire et professionnelle en fonction du domaine.