jeudi 30 août 2018

Pourquoi refuser la gestion mentale et les profils d’apprentissage et choisir d’enseigner explicitement des stratégies cognitives !

Je travaille dans un établissement d’enseignement secondaire belge et le "nouvel" engouement pédagogique qui touche ma région est une résurgence de la gestion mentale. Peut-être que cela tient de l’épiphénomène, mais les proportions sont loin d’être négligeables puisqu’à ce jour 20 écoles participent et les formations semblent concerner plus déjà plus de 200 enseignants !

A côté de ça, on me propose également de tester le profil d’apprentissage de mes élèves, et d’adapter mon enseignement en conséquence, selon la méthode plus récente de Jean-François Michel sur les 7 profils d’apprentissages.


dimanche 26 août 2018

Vérification de la compréhension, un ingrédient majeur en enseignement explicite ! (Partie 2 : quand, comment et pourquoi interroger ?)

Comme l’a montré Barak Rosenshine, les enseignants les plus efficaces tendent à poser plus de questions que les enseignants les moins efficaces. Ils vérifient fréquemment si les nouveaux savoirs ont été compris par tous les élèves. 

Après avoir détaillé les avantages de l'approche, développons certains de ses principes clés :


jeudi 23 août 2018

mardi 21 août 2018

samedi 18 août 2018

Enseigner explicitement en utilisant un langage limpide, économe et précis : clarté et effet de redondance !

Qui n’a pas eu d’appréhension lors de ses premières heures de cours prestées ? En tant qu’enseignant, on a beau progresser dans nos capacités d’anticipation et de compréhension de la psychologie et de l’apprentissage des élèves, donner cours s'apparente malgré tout à faire face à l’inattendu, à se livrer à une course d’obstacles aléatoire.


mardi 14 août 2018

Planification des révisions en enseignement explicite et apports cruciaux des sciences cognitives !

Certains enseignants considèrent qu'une fois le contenu enseigné et appris par les élèves, il n'est plus nécessaire d'y revenir. Leur devoir est accompli. Consciencieux, ils organisent quelques heures de révisions à l’approche des examens. Régulièrement, ils s’insurgent que les élèves aient oublié ce qu’ils leur ont enseigné pourtant quelques mois auparavant.


vendredi 10 août 2018

De l’alignement curriculaire en enseignement explicite à l'adoption de stratégies métacognitives !

L'efficacité de l'enseignement présuppose qu’il y ait une correspondance, que l’on appelle alignement curriculaire, entre ce que prescrivent les programmes, ce que l’enseignant fait en classe et l'évaluation réalisée au terme des apprentissage. Tout cela repose sur différentes conditions et actions qui peuvent être renforcées par l’adoption de stratégies métacognitives.


lundi 6 août 2018

vendredi 3 août 2018

L'emblématique effet du problème résolu !

Dylan Wiliam qualifiait récemment sur Twitter la théorie de la charge cognitive de "chose la plus importante que les enseignants doivent savoir". Au coeur de cette théorie, John Sweller présente l’effet du problème résolu (worked example effect) comme étant "le plus important des effets mis en évidence". Avec un tel statut emblématique, il est pertinent de s’y intéresser:

mercredi 1 août 2018

Des stratégies en enseignement explicite pour rendre visible le succès !

Les élèves ont du mal à identifier à quoi ressemble le succès, particulièrement lorsque ce qu'on leur demande exige de l'élaboration, du raisonnement ou de la discrimination. Le pendant adopté face à cela serait que l’enseignant rende explicites les processus utilisés pour résoudre une tâche complexe.  Première approche générale la question avant un second article sur le cas particulier des problèmes résolus: