samedi 11 juin 2022

Soutenir les enseignants dans l’établissement de leur cadre en gestion de classe

Un des enjeux du soutien au comportement positif est de s’assurer que les enseignants ont clarifié les comportements, les règles et les procédures qu’ils utilisent dans leur gestion de classe. 

(Photographie : Eckart Bartnik)




Cela peut aller de l’entrée à la sortie des élèves de la classe, à la gestion des travaux de groupes ou de l’apprentissage autonome, à la manière de poser des questions ou d’y répondre, etc. Nous voulons accompagner les enseignants dans l’établissement d’un cadre qui favorise l’engagement, l’apprentissage, la coopération et la réussite de leurs élèves, et qui s’aligne sur les attentes à l’échelle de l’école. 



Comportement en classe, règles et procédures 


La clé d’une gestion de classe réussie repose sur la prévention des problèmes avant qu’ils ne surviennent. Par conséquent, il est essentiel de clarifier les comportements et les règles spécifiques attendus pour la classe. 

Les comportements et règles qui réduisent efficacement les perturbations de la classe sont clairement associés à un meilleur apprentissage des élèves.

Clarifier les comportements/règles attendus en classe implique deux tâches distinctes : 
  1. La définition des comportements et règles de la classe
  2. L’élaboration des procédures de la classe. 

Pris ensemble, ces deux concepts contribuent à créer un lieu de travail apaisé, coopératif et favorable aux apprentissages de chacun. 

Certaines écoles choisissent d’identifier des comportements spécifiques pour toutes les classes et de les définir dans le cadre de leur matrice des attentes comportementales. Ces écoles agissent ainsi parce qu’elles pensent que la cohérence entre toutes les classes est utile : 
  • Elle permet de réduire le risque de confusion et de flou concernant les limites chez les élèves. 
  • Elle favorise également le développement de bonnes habitudes de travail. 

D’autres écoles pensent qu’il est préférable que chaque enseignant clarifie librement les attentes dans sa propre classe. 



Déterminer les comportements et règles de la classe. 


Si l’école a décidé de ne pas inclure la classe dans la matrice comportementale, les activités visant à engager le personnel dans une conversation sur les comportements et règles dans sa classe peuvent sembler être une évidence. Nous allons explorer cette piste dans la suite de l’article.

Si l’école a décidé d’inclure la classe dans la matrice comportementale, nous allons engager le personnel à déterminer les comportements attendus et les règles communes de la classe. Le processus se déroule tout comme nous l’avons défini dans un précédent article pour les environnements scolaires hors des classes. 

Nous pouvons partir du constat que de nombreux enseignants, pais pas forcément tous, connaissent les avantages d’avoir des comportements et des règles clairement articulés. 

Une courte formation en gestion de classe selon une approche en phase avec le soutien au comportement positif et portant sur les attentes et les comportements peut se révéler précieuse. Elle va permette à l’équipe SCP de s’assurer que tous les enseignants ont des comportementales attendus et des règles de classe qui répondent aux recommandations de la recherche. De plus, elles devraient être alignées sur les attentes de l’ensemble de l’école.



Facteurs d’acceptation et de suivi des règles de classe


Jones et Jones (1998) ont présenté six facteurs qui augmentent la probabilité que les élèves adoptent et suivent systématiquement les règles de classe souhaitées par un enseignant. 

Les comportements attendus et les règles efficaces en classe : 
  1. Sont élaborés par les enseignants et les élèves.
  2. Doivent être clairement énoncés (observables, mesurables, positivement énoncés, compréhensibles et toujours applicables). 
  3. Sont aussi peu nombreux que possible.
  4. Doivent être clairement acceptés par les élèves. Les élèves doivent indiquer à un moment qu’ils adhèrent aux normes de comportement convenues par la classe.
  5. Doivent être rappelés, contrôlés et justifiés fréquemment pour s’assurer qu’ils sont appliqués conformément aux normes établies pour la classe :
    • Les comportements et les règles de la classe peuvent être différents des attentes comportementales en dehors de l’école. Un élève doit pouvoir se comporter en classe différemment de la manière dont il se comporte en dehors de celle-ci, notamment dans ses relations avec ses pairs.
    • Il est important que le comportement des élèves soit contrôlé et qu’ils reçoivent une rétroaction sur la façon dont leur comportement correspond aux normes attendues.
  6. Communiquées et acceptées par des personnes importantes aux yeux des élèves, comme les parents et les pairs. Les élèves seront plus enclins à suivre les comportements/règles de la classe s’ils savent que ces personnes adhèrent également à ceux-ci.



Déterminer les procédures en classe. 


Il ne suffit pas de définir des comportements et règles pour que les élèves comprennent ce que nous attendons exactement d’eux en classe. Des procédures de classe bien définies sont également nécessaires pour définir ce à quoi ressemble la norme en classe et comment elle se manifeste concrètement. 

Les procédures de classe sont la méthode ou le processus à suivre pour accomplir une activité en classe. Les procédures de classe sont des modèles pour accomplir des tâches en classe. Les procédures décomposent le comportement et les règles de la classe en étapes enseignables et par conséquent que les élèves peuvent apprendre. 

Lorsque les procédures sont enseignées et renforcées au fil du temps, des routines sont établies qui aident les élèves à respecter les comportements et règles de la classe. 

Avoir des procédures en classe procure les avantages suivants : 
  • Augmenter le temps d’instruction en prévenant les comportements problématiques. 
    • Les procédures montrent aux élèves comment se comporter par défaut.
    • Les procédures minimisent le temps non scolaire tout en augmentant le temps d’enseignement.
  • Libérer les enseignants d’une part conséquente des besoins de correction des mauvais comportements, grâce à une plus grande conformité et à un modèle partagé de l’attendu :
    • Lorsque les élèves s’acquittent de leurs tâches habituelles sans problème, les enseignants peuvent se concentrer sur le fait de les renforcer pour leur bon comportement. 
    • Les enseignants sont libérés pour s’occuper des tâches d’enseignement et stimuler l’engagement de leurs élèves. 
  • Améliorer le climat de la classe :
    • Lorsque nous prenons le temps d’expliquer les conditions propices à l’apprentissage, à l’engagement des élèves et au soutien que nous pouvons leur apporter, nous nous montrons concernés. Nous sommes perçus comme justes et soucieux de leur réussite et de leur bien-être.
    • Les élèves peuvent alors connaitre des taux de réussite et de satisfaction plus élevés, ce qui renforce un environnement d’apprentissage positif.
  • Créer une appropriation partagée de la classe :
    • Impliquer les élèves dans la gestion de l’environnement d’apprentissage les responsabilise, les aidant à se sentir partenaires de leur réussite et de celle des autres.
    • Leur sentiment d’appartenance augmente ce qui facilite la cohésion et la coopération au sein de la classe.
  • Développer l’autorégulation. 
    • Les procédures donnent aux élèves des habitudes de travail productives qui mènent à la responsabilité personnelle et à l’efficacité plus tard dans la vie. 



Impliquer les élèves dans l’établissement du cadre


Si les attentes ne sont pas définies à l’échelle de l’école en ce qui concerne les classes, les enseignants peuvent faciliter la création de comportements et de règles de classe avec les élèves. Ils peuvent suivre les étapes suivantes : 
  1. Discuter de la raison pour laquelle les comportements et les règles sont nécessaires :
    • Des liens avec le code de la route et les lois en général peuvent être établis pour aider les élèves à comprendre la nécessité de règles pour que la société dans son ensemble reste ordonnée et sûre. 
    • Les élèves doivent comprendre pourquoi le fait de respecter les comportements attendus et les règles communes sont bénéfiques pour eux-mêmes en particulier et pour tout le monde en général.
  2. Présenter les trois (jusqu’à cinq) valeurs ou attentes de l’école. 
    • Nous pouvons alors demander aux élèves de dresser une liste des comportements et règles attendus en classe pour chaque attente. 
    • Les enseignants peuvent avoir besoin de guider les élèves pour que les comportements et règles correspondent aux recommandations et à leurs propres attentes.
  3. Une fois les comportements et règles élaborés, l’enseignant doit mener une discussion pour clarifier chaque comportement et règle et obtenir l’engagement des élèves à leur égard. Si un élève remet en question un comportement ou une règle, il peut être important de clarifier :
    • Pourquoi l’élève pense-t-il que le comportement ou la règle n’aidera pas à créer un environnement d’apprentissage sûr et positif ?
    • Pourquoi l’élève pense-t-il ne pas pouvoir agir conformément au comportement attendu ou à la règle commune ?
    • Les discussions entre élèves à l’échelle de petits groupes ou au niveau de la classe dans son ensemble peuvent devoir se poursuivre pour déterminer si un comportement attendu ou une règle commune doivent être supprimés ou modifiés.
  4. Pour s’engager publiquement à respecter les comportements et les règles, les enseignants peuvent demander aux élèves de signer une charte de règles communes. Ils peuvent également utiliser un autre moyen pour montrer publiquement leur promesse de respecter les comportements et règles de la classe. Établir un consensus et obtenir l’adhésion commune a un effet positif sur l’appartenance et le respect ultérieur des règles et comportements attendus.
  5. Une fois qu’une liste de comportements et de règles a été établie, les enseignants peuvent envoyer les comportements et règles de la classe à la maison. Ils informent les parents et communiquent avec eux leur philosophie de gestion de la classe.
  6. La dernière étape consiste à afficher les comportements et les règles de la classe dans un endroit de la classe ou dans un agenda ou un support de cours où il sera facile de s’y référer souvent. Les comportements attendus et les règles communes deviennent les normes décrivant la manière dont chacun interagit en classe.



Engager les enseignants dans la sélection des procédures de la classe 


Même si chaque enseignant choisit et définit les procédures pour sa propre classe, l’équipe de leadership SCP peut souhaiter faciliter ce processus. 

Pendant un temps de développement professionnel, les enseignants peuvent être regroupés en équipes de niveau ou de branche pour examiner une liste des procédures de classe, en sélectionner certaines et rédiger les procédures ensemble. 

Nous pouvons demander aux enseignants de réfléchir aux procédures qu’ils utilisent actuellement afin de déterminer si elles sont efficaces pour réduire les comportements problématiques et si elles sont efficientes quant au temps qu’elles prennent aux élèves.

Les enseignants pourraient identifier les procédures qui leur manquent, échanger les bonnes pratiques et construire ensemble des approches plus efficaces, communes et cohérentes.



Exemples de mise en œuvre


L’idée est de consulter une liste de procédures possibles en classe, de sélectionner celles qui s’appliquent à la classe et d’ajouter celles qui n’y figurent pas. 

Dans un second temps, l’idée est de passer en revue une journée type et identifier chaque activité de routine que rencontre un élève. 

Ensuite, nous choisissons une procédure et identifiez les étapes ou les comportements spécifiques à cette activité. 

Par la suite, nous nous vérifions la clarté des procédures et leur alignement avec les valeurs de l’école. Créent-elles une vision d’un élève qui réussit dans cette activité ou cette tâche ? 

Les procédures peuvent porter sur :
  • L’utilisation du matériel
  • La circulation dans la classe
  • La propreté de la classe
  • Les demandes pour aller aux toilettes
  • La distribution des feuilles ou leur récupération
  • L’entrée en classe
  • La sortie de classe
  • Le travail autonome
  • Le travail de groupe
  • Le fait de poser une question ou d’y répondre
  • Le temps d’enseignement
  • Le téléphone
  • La boisson en classe
  • Les retards
  • L’écoute
  • La prise de notes
  • La remise en ordre à la suite d’une absence
  • Etc.



Bibliographie


Missouri Schoolwide Positive Behavior Support, Tier 1, Team Workbook, 2018–2019

Jones, V. F., & Jones, L. S. (1998). Comprehensive classroom management (2nd. Ed.). Boston, MA: Allyn and Bacon.

0 comments:

Enregistrer un commentaire