lundi 26 juin 2017

Impact de l'usage intensif des médias sociaux sur l'estime de soi chez l'enfant et l'adolescent

Parue en décembre 2016 et rédigée par une équipe d'économistes à l'Université de Sheffield (Emily McDool, Philip Powell, Jennifer Roberts et Karl Taylor), une étude a exploré l’influence de l’utilisation des média sociaux sur le bien-être d’enfants. Ils ont utilisé des données représentant un échantillon représentatif de plus de 40 000 ménages à travers le Royaume-Uni, plus précisément celles concernant un peu moins de 4000 enfants de 10 à 15 ans entre 2010 et 2014, qui on fait l'objet d'une analyse empirique.


dimanche 25 juin 2017

L'illusion d'être multitâche, un neuromythe


Suivre un cours tout en jetant discrètement de temps à autre un oeil sur l'écran du téléphone pour lire l'un ou l'autre message. Etudier dans le canapé avec la télé allumée. Faire ses devoirs en écoutant de la musique. Se concentrer sur ce que fit le prof pendant que d'autres élèves dans la classe chuchotent ou bavardent. Voilà différentes occurrences scolaires illustrant un mode ou des capacités multitâches.  Mais que dit la recherche à ce sujet ?




vendredi 23 juin 2017

Les enfants du numérique, un neuromythe

Baignés dans la lumière des écrans de tablettes ou de télévision depuis leur plus tendre enfance, accros plus tard aux jeux vidéos, aux réseaux sociaux, à leur téléphone portable, aux youtubeurs  ou aux séries ingurgitées à hautes doses, les nouvelles générations d'élèves auraient développé un fonctionnement cognitif différent.


jeudi 22 juin 2017

Auto-math & DiagnoSciences, deux outils de révision en math et en sciences pour la transition enseignement secondaire / enseignement supérieur !

Proposé par l’UCLouvain, l’outil « Auto-Math » offre la possibilité de revoir des notions mathématiques considérées comme acquises lors de l’arrivée en bac 1. Par la même il devient intéressant pour les élèves du secondaire en réunissant toute une série de notions de base classées par thème.

L’outil DiagnoSciences fait de même pour aider à faire le point sur les connaissances et compétences en biologie, chimie et physique avant d’entamer d’une manière plus responsable des les études supérieures à caractère scientifique.


mercredi 21 juin 2017

Glossaire

Recueil de définitions : 


  • Connaissance : Une connaissance est une trace du passé (action, opération, émotion, sensation) que l’on parvient à mobiliser alors même qu’on peut avoir oublié sa source (Tricot, 2020).
  • Dyscalculie : trouble de la cognition numérique. La dyscalculie est un trouble de la perception des quantités qui entraînent des difficultés en mathématiques notamment. (Berthier, 2018)
  • Dyslexie : trouble de la lecture. La dyslexie se manifeste par une difficulté à associer les graphèmes (signes écrits) aux phonèmes (sons langagiers), ce qui produit ensuite des difficultés à reconnaître rapidement les mots écrits. Dans la dyslexie par exemple, certaines variations du génome ainsi que l'intégrité des connexions entre les aires qui prennent en charge la reconnaissance visuelle des lettres et des mots, et celles qui permettent l’association grapho-phonémique constituent des facteurs de risque de développer ce trouble. (Berthier, 2018)
  • Dyspraxie : trouble de la motricité fine dont l’écriture. La dyspraxie est un trouble de la planification, de la programmation et de l'exécution de mouvements complexes, qui s’exprime par des difficultés d’apprentissage de l’écriture. (Berthier, 2018)
  • Problème : un problème est une tâche qu’on ne sait pas réaliser (Tricot, 2020).
  • Tâche : une tâche correspond à un but à atteindre dans un environnement au moyen de connaissances, c’est-à-dire d’actions (physiques) ou d’opérations (mentales) (Tricot, 2020).
  • Savoir : un savoir est une connaissance collective, partagée par un groupe humain, sur le fond comme sur la forme (c’est-à-dire qu’elle est instituée) (Tricot, 2020).
  • Troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité : Les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité s'expriment chez l’élève par des difficultés à maintenir sa concentration et son attention sur la tâche ou l’activité en cours, ce qui entraîne des fautes fréquentes d’inattention, des difficultés à suivre une consigne ou à planifier les différentes étapes pour aboutir à lasolution d’un problème. (Berthier, 2018)
  • Troubles des apprentissages : il s'agit de pathologies durables qui se manifestent chez des enfants, des adolescents et des adultes qui n’ont pas de déficits intellectuels ou de déficits sensoriels associés (troubles de l’audition ou de la vue). Exemples : dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité. Seul un bilan neuropsychologique complet de l’ensemble des fonctions cognitives permet de diagnostiquer un trouble des apprentissages chez un élève et de révéler les mécanismes cognitifs à l’origine des déficits observés. Les troubles des apprentissages ont des causes génétiques, neurologiques et environnementales. Les troubles des apprentissages doivent être diagnostiqués le plus tôt possible pour que des stratégies puissent être proposées aux élèves, leur permettant de compenser en partie les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs apprentissages. (Berthier, 2018)

Bibliographie


André Tricot, Qu’est-ce que la charge cognitive, 2020, https://synapses-lamap.org/2020/01/07/interview-quest-ce-que-la-charge-cognitive/

Jean-Luc Berthier, Grégoire Borst, Mickaël Desnos, Frédéric Guilleray, Les neurosciences cognitives dans la classe, 2018, ESF Sciences Humaines