lundi 1 novembre 2021

Plan de pilotage des établissements scolaires : préparation de la mise en œuvre

La préparation d’une mise en œuvre implique de penser à la distribution et à la structuration du leadership qui va accompagner la planification.  Nous sommes maintenant au stade où, au terme d’un parcours de réflexion, nous avons décidé de mettre en œuvre un programme ou une pratique spécifiques.


(Photographie : Patrick O'Hare)



Nous devons premièrement juger si l’école est prête à mettre en œuvre ce plan. En fonction de cette analyse, nous allons préparer le personnel et réserver les ressources nécessaires.

Cette phase peut être intensive et revendiquer un effort important pour s’assurer que l’école est en mesure de mettre en œuvre efficacement la nouvelle approche. 




Élaborer un plan de mise en œuvre


Une première étape importante dans la préparation de la mise en œuvre consiste à s’assurer qu’il existe une compréhension partagée et approfondie de la nature du programme ou de la pratique qui a été sélectionnée. 

Ce processus peut être facilité par la création d’un plan bien spécifié qui, à son tour, peut servir de base à la préparation pratique de la mise en œuvre.

Nous devons préparer un plan de mise en œuvre clair, logique et explicite :

  1. Mettre en évidence les ingrédients actifs de l’intervention
  2. Développer un ensemble approprié de stratégies de mise en œuvre
  3. Définir un ensemble clair d’indicateurs de résultats pour la mise en œuvre.


Il n’y a actuellement pas de modèle de référence univoque pour conceptualiser et de développer un plan de mise en œuvre. 

Quelle que soit l’approche choisie, l’objectif doit être de décrire :

  • Le pourquoi en définissant précisément le problème que nous cherchons à résoudre.
  • Le quoi en décrivant clairement les principes actifs de l’intervention.
  • Le comment en spécifiant les activités et stratégies liées à la mise en œuvre.
  • Le but en décrivant les résultats attendus de la mise en œuvre et les objectifs généraux poursuivis.
  • Les conséquences en spécifiant ce qui sera touché par ces changements (arrêté ou modifié) et les ressources nécessaires à la mise en œuvre.
  • Les facteurs externes susceptibles de venir influencer les résultats visés et obtenus.


Ce processus de planification doit faire émerger une série de paramètres qui sont mesurables et correspondent à des résultats qui pourront ensuite être utilisés comme indicateurs pour structurer et suivre l’effort de mise en œuvre. Ces paramètres permettent une série de mesures des résultats de la mise en œuvre à court, moyen et long terme.




Créer une compréhension commune des ingrédients actifs


Différentes questions doivent se poser sur la pratique ou le programme que nous envisageons de mettre en œuvre :

  • Quels sont les aspects fondamentaux auxquels nous ne pouvons pas déroger si nous voulons rencontrer l’efficacité et la fidélité du dispositif sélectionné ? 
  • Quels sont les aspects plus souples sur lesquels nous disposons d’une marge de manœuvre ? 


Il est plus facile de mettre en œuvre une intervention si nous savons clairement quelles caractéristiques doivent être adoptées de près avec une grande fidélité pour aboutir aux résultats escomptés.

Les caractéristiques ou pratiques essentielles peuvent être considérées comme les ingrédients actifs de l’intervention. Un ensemble bien spécifié d’ingrédients actifs capture les principes et pratiques essentiels qui sous-tendent l’approche. Ce sont les comportements et contenus clés qui la font fonctionner.

Plus les ingrédients actifs sont clairement identifiés, mieux le programme ou la pratique a de chances d’être mis en œuvre avec succès. Au contraire, la mise en œuvre sera plus difficile s’il n’y a pas une compréhension commune de ce que l’approche implique réellement. 

Lors de la préparation de la mise en œuvre, nous devons essayer de distiller et communiquer clairement autour des éléments essentiels du programme ou de la pratique. 

Nous devons les partager largement et les accepter en tant que composants fixes qui seront appliqués de manière cohérente dans l’école.

Un programme ou une pratique sont susceptibles de varier d’une matière à l’autre en fonction du contexte, mais certaines caractéristiques fondamentales demeurent pertinentes dans tous les contextes.

Les ingrédients actifs peuvent se rapporter à n’importe quel aspect de l’intervention qui serait une clé déterminante de son succès.

Inévitablement, il y a des limites à la précision avec laquelle nous pouvons spécifier les ingrédients actifs d’une intervention avant son utilisation. Les écoles devront surveiller et évaluer soigneusement la mise en œuvre des ingrédients actifs et utiliser ces données sous forme d’indicateurs pour affiner la conception de l’intervention au fil du temps.


 


Élaborer un ensemble de stratégies de mise en œuvre ciblées


Lors de la planification de la mise en œuvre, l’équipe éducative dispose d’un large éventail de stratégies. 

Certaines seront très familières :

  • La formation
  • Le coaching
  • L’audit
  • Le retour d’information
  • La modification de la structure physique et l’équipement
  • L’élaboration de supports pédagogiques


D’autres le sont moins : 

  • Le recours à des conseillers de mise en œuvre et à des experts
  • La constitution de communautés d’apprentissage professionnelles
  • Les stratégies de formation des formateurs.
  • La recherche de subsides ou de sources de financement.
  • La création des projets pilotes de changement à petite échelle
  • L’organisation de visites de sensibilisation dans d’autres écoles plus avancées dans la mise en œuvre.
  • La création d’équipes gérant la mise en œuvre 
  • Le développer des partenariats académiques avec des chercheurs
  • Le développement ou l’utilisation d’outils de suivi
  • L’organisation de formes de responsabilisation distribuée (leadership partagé)
  • L’identification et la mobilisation des personnes qui peuvent motiver leurs collègues et donner l’exemple d’une mise en œuvre efficace, en surmontant l’indifférence ou la résistance à l’intervention.
  • L’obtention d’engagements formels
  • La redéfinition de certaines fonctions et de différents rôles professionnels
  • Etc.


Généralement, l’application d’une seule stratégie ne suffira pas à soutenir avec succès la mise en œuvre d’une nouvelle approche. Au lieu de cela, une combinaison de plusieurs stratégies sera nécessaire.

Lors de la sélection des stratégies de mise en œuvre, nous devons viser un ensemble sur mesure, complémentaire et équilibré. Celui-ci soutient le changement à différents niveaux de l’organisation (enseignants individuels, équipes de matières, équipes transversales, changements au niveau de l’école, etc.). 

L’objectif est d’aligner ces stratégies afin qu’elles se renforcent mutuellement et qu’elles soient séquencées de manière appropriée.

Nous construisons notre plan de mise en œuvre autour des ingrédients actifs de notre intervention et des stratégies mobilisées :

  • Si des changements structurels sont nécessaires dans l’école pour accueillir les ingrédients actifs, nous devons nous assurer qu’ils sont planifiés et maintenus dans le temps. Nous devons prévoir ce temps.
  • Si nous développons des manuels de formation, des documents de référence et des ressources de mise en œuvre, nous devons veiller à ce qu’ils soient étroitement alignés sur les composantes et les objectifs clés de l’intervention. En même temps, nous devons conserver une marge de manœuvre suffisante pour des adaptations appropriées lorsqu’il y a une marge de flexibilité.
  • Les activités de développement professionnel doivent se concentrer en premier lieu sur la compréhension et l’application des stratégies d’intervention clés.


Les programmes fondés sur des preuves ont de particulier à cet égard qu’ils contiennent souvent d’emblée un ensemble structuré de stratégies de mise en œuvre qui ont été testées et affinées au fil du temps.

Outre l’utilisation de toutes les stratégies de mise en œuvre comprises dans un programme fondé sur des preuves, les écoles devraient également envisager des activités supplémentaires. Ces activités ont pour objet de créer une préparation à ce programme dans leur contexte, comme le développement d’un environnement réceptif à l’intervention.




Définir un ensemble de résultats clairs pour la mise en œuvre


Nous devons définir des résultats de mise en œuvre clairs sous forme d’indicateurs et assurer leur contrôle et leur suivi

Afin de pouvoir contrôler l’utilisation d’une nouvelle approche et s’assurer qu’elle est mise en œuvre avec une grande qualité, les écoles doivent définir les résultats qu’elles souhaitent atteindre par la mise en œuvre. Pour cela, elles doivent développer un ensemble approprié de mesures fournissant des données interprétables.

Lors de la sélection des résultats et des mesures de mise en œuvre, l’objectif est double. Nous devons nous efforcer de saisir à la fois :

  • Les premiers signes d’une mise en œuvre réussie
  • Les données sur la manière dont l’intervention est intégrée et adaptée au fil du temps. 


Il y a une limite pratique à ce que nous pouvons mesurer. Nous devons choisir des mesures de mise en œuvre qui sont essentielles à l’intervention et à son exécution. Un bon point de départ est de se concentrer sur la question de savoir si l’intervention a été mise en œuvre comme prévu en mesurant la fidélité par rapport aux ingrédients actifs de notre intervention.

Avant qu’une école puisse commencer à surveiller l’adoption d’une nouvelle approche, les résultats de la mise en œuvre doivent être convenus et compris par le personnel concerné par l’intervention.

Les processus de suivi de la mise en œuvre et de collecte des données doivent également être opérationnalisés. Ils doivent s’intégrer aux routines de l’école et être utilisables par le personnel dans le cadre de son travail quotidien. Les processus de collecte de données compliqués et nécessitant des ressources importantes courent le risque de ne pas être soutenus et durables dans un environnement de travail déjà chargé.

En revanche, des mesures simples et rapides à collecter seront probablement mieux acceptées par le personnel et plus faciles à intégrer dans les processus de mise en œuvre. Il est clair que cela met en évidence une tension entre la fiabilité et la faisabilité.




Contrôler et améliorer en permanence la qualité de la mise en œuvre


Un élément clé d’une mise en œuvre efficace est le suivi :

  • De l’adoption d’un nouveau programme ou d’une nouvelle pratique
  • De l’obtention des résultats escomptés. 


Les écoles doivent suivre et examiner régulièrement les données qui décrivent les progrès et la qualité de la mise en œuvre et utiliser ces informations pour affiner l’utilisation de l’intervention au fil du temps.

Pour déterminer si la mise en œuvre progresse bien, nous devons avoir une idée claire de ce qu’est une bonne mise en œuvre :  

  • Dans quelle mesure les enseignants doivent-ils adhérer aux principes d’une nouvelle approche ? 
  • Cette approche doit-elle être utilisée par tous les enseignants ? Si oui, à quelle échéance ? 
  • À quelle vitesse pensons-nous qu’elle sera intégrée dans l’ensemble des structures ou des programmes existants ? 


Des questions comme celles-ci introduisent le concept de résultats de la mise en œuvre. Ce sont les objectifs de mise en œuvre qu’une école souhaite atteindre tout au long du processus de changement.

Nous pouvons citer quelques exemples de résultats courants de mise en œuvre de la fidélité : 

  • Le degré auquel le personnel utilise une intervention comme prévu par ses concepteurs 
  • Le degré d’acceptation de l’intervention, c’est-à-dire une mesure de la manière dont les différentes parties prenantes — telles que les enseignants, les élèves et les parents — perçoivent une intervention comme étant acceptable
  • La portée à travers le nombre d’élèves ou d’enseignants auxquels elle s’adresse
  • La faisabilité qui est la facilité et la commodité avec lesquelles l’approche peut être utilisée par le personnel et intégrée dans les routines quotidiennes d’une école
  • Les coûts engendrés sur le plan des ressources humaines et financières.


Il se peut que plusieurs activités pratiques contribuent à ces résultats globaux de mise en œuvre.

Après avoir défini un ensemble de résultats de mise en œuvre appropriés, les écoles devront également développer un ensemble de mesures robustes et pragmatiques pour capturer ces résultats.

Les données peuvent être tirées de bases de données statistiques et de systèmes administratifs utilisés dans les écoles. Elles peuvent être également collectées directement auprès des élèves, du personnel ou d’autres parties prenantes par le biais d’enquêtes, d’entretiens et d’observations en classe. Dans la mesure du possible, nous utilisons des mesures de mise en œuvre qui ont été testées dans des contextes similaires et qui ont donné des résultats précis et cohérents. 

Malheureusement, les mesures de mise en œuvre bien spécifiées et fondées sur des preuves sont rares. Il faut donc veiller à ce que toute mesure « maison » saisisse précisément le résultat de mise en œuvre prévu.

La collecte de données utiles sur la mise en œuvre ne signifie pas grand-chose si elle n’est pas suivie d’effets. Nous devons créer un moyen de résumer les données dans des formats faciles à comprendre pour le personnel. Nous devons également offrir régulièrement des occasions d’adapter les stratégies en fonction de ces données.



Questions à se poser


  • Existe-t-il un plan de mise en œuvre logique et bien spécifié ?
  • Avons-nous une compréhension claire et partagée des ingrédients actifs de notre intervention et de la manière dont ils seront mis en œuvre ?
  • Avons-nous sélectionné le bon ensemble de stratégies de mise en œuvre, dans le bon ordre ? 
  • Sommes-nous capables de saisir les changements souhaités (et non souhaités) dans les pratiques ? 




Lien vers les différents articles autour du rapport de l’EEF




Bibliographie


Education Endowment Foundation, Putting Evidence to Work — A School’s Guide to Implementation, https://d2tic4wvo1iusb.cloudfront.net/guidance-reports/a-schools-guide-to-implementation/EEF_Implementation_Guidance_Report_2019.pdf, 2019 

0 comments:

Enregistrer un commentaire