jeudi 13 mai 2021

L’accueil des élèves, un enjeu en gestion de classe

L’accueil des élèves est un atout et un premier pas utile à maîtriser en gestion de classe. Il représente une occasion précieuse de cultiver les interactions personnelles avec les élèves, de leur distribuer du renforcement positif et de poser le cadre de l’enseignement.  

(Photographie : Conor Graves)


Principe de l’accueil en classe


Le principe est que les élèves s’installent rapidement et calmement. L’enseignant les accueille personnellement avec bienveillance sur le pas de la porte tandis qu’ils entrent en classe. Il leur dit bonjour et les salue de leur prénom. 

L’enseignant se tient à l’entrée de la classe de façon à ce que les élèves n’aient pas d’autre choix que de passer devant lui et croiser son regard lorsqu’ils entrent en classe. Il se positionne de manière à pouvoir observer l’intérieur et l’extérieur de la classe.

Ce qui compte dans ce moment est également l’attitude de l’enseignant qui endosse l’authenticité de sa fonction. Dans cette perspective, le comportement de l’enseignant présente un équilibre entre chaleur et fermeté. Il adopte une posture confiante et affirmée et une expression faciale accueillante et chaleureuse. L’aspect de fermeté se traduit dans la clarté des attentes que l’enseignant exprime auprès de ces élèves par ce biais.


Saluer chaque élève permet : 

  1. D’enseigner des compétences sociales. Les élèves apprennent à saluer naturellement et à donner un contact visuel à un adulte dans un cadre éducatif, compétences qu’ils pourront transférer plus tard.
  2. De faire preuve de vigilance. L’enseignant observe chaque élève et intervient lorsqu’il remarque quelque chose de non attendu. 
  3. De contribuer à créer et à entretenir une relation avec une multiplicité d’élèves de manière privée, c’est l’occasion de dire brièvement quelque chose de positif et de personnel à certains élèves.
  4. De marquer une rupture et l’entrée dans le temps d’enseignement et ses règles. C’est l’occasion de renforcer les attentes, de rappeler à ceux qui en ont besoin les principales attentes. Le fait de les saluer individuellement permet également d’atteindre le silence de leur part lorsqu’ils entrent en classe. 
  5. De dénouer des tensions latentes face à certains élèves. Cette démarche contribue à être intentionnelle et préparée dans le cadre d’une classe. Certaines interactions plus positives et personnelles à dire à un élève avec lesquelles la relation est moins évidente peuvent avoir été préparées.




Prévoir la transition


Cette entrée en classe ne peut être réussite que lorsque les élèves doivent s’installer rapidement pour se mettre calmement au travail

Il faut donc qu’ils aient quelque chose à faire établi sous forme de routines, par exemple un quiz ou une autre tâche habituelle. 

La mise au travail des élèves en début de cours ne doit pas nécessiter de travail de la part de l’enseignant. Transformée en routine, elle doit lui permettre d’effectuer une transition fluide entre l’accueil des élèves et le début du cours à proprement parler.




Enjeux de l’accueil en classe


De manière générale, l’accueil en classe par l’enseignant est une stratégie intentionnelle :

  • Elle vise à montrer aux élèves qu’il les reconnait, les considère et les tient chacun en estime. 
  • L’enseignant envoie le message que chacun d’eux a sa place dans sa classe et qu’il exprime des attentes élevées à leur égard.


Pour l’enseignant, cette démarche offre également :

  • Une opportunité claire de reconnaitre et d’accueillir nominativement l’élève en l’agrémentant d’une interaction verbale qui s’apparente à un renforcement positif.
  • Un retour d’information sur l’état d’esprit émotionnel des élèves 
  • Une plus grande facilité à développer par la suite des échanges positifs et spontanés avec les élèves et de leur demander de s’engager plus naturellement dans le travail.

Cette manière d’entrer en contact contribue à créer un environnement d’apprentissage positif. Nous posons d’emblée un cadre qui leur permettra l’expression de compétences interpersonnelles positives. 

Le climat de la classe fait référence à la qualité des interactions entre les enseignants et les élèves, et aux attentes des enseignants. L’enjeu est de créer une classe qui est constamment plus exigeante, tout en reconnaissant l’estime de soi des élèves. 

Ces brefs moments vécus à l’entrée de classe, une fois installés, vont naturellement à s’étendre à des situations où nous croisons les élèves. Ce sera dans les couloirs, dans la cour de récréation ou en rue à proximité de l’école. Ces différentes occasions s’additionnent et mènent à des relations positives fortes au fil du temps. 

Pour l’enseignant, ces démarches contribuent d’emblée à créer un climat positif en classe et à poser un cadre. Les élèves ont plus de chances d’être motivés, de s’épanouir réellement et de rencontrer le succès, lorsque leurs enseignants (selon les principes de la théorie de l’autodétermination) :

  • Leur font confiance et leur donnent une certaine autonomie
  • Les reconnaissent comme membres de la communauté éducative. L’appartenance se vit à travers nos relations positives aux autres.
  • Montrent qu’ils croient en leur potentiel et en leur compétence. 

Cette relation se nourrit à double sens, les élèves peuvent alors faire confiance à leurs enseignants et croient que ces derniers veulent le meilleur pour eux. Il tient à l’enseignant d’enclencher ce processus qui contribue à la qualité du climat de la classe.

Les relations positives se produisent lorsque les gens se connectent émotionnellement, apprécient et reconnaissent les identités complexes des autres. Cela commence sur le pas de la porte avec un bonjour puis un au revoir à la fin du cours.

Contrairement aux conseils souvent donnés aux nouveaux enseignants, sourire et se montrer détendu ne posent pas de problème et sont adaptés dès les premiers jours à la rentrée. Ce sont des éléments du cadre que l’enseignant installe.



Bibliographie


Josh Goodrich, Powerful action steps, https://powerfulactionsteps.education, 2021

Tricia Taylor, Connect the dots, 2020, John Catt

0 comments:

Enregistrer un commentaire