mercredi 19 mai 2021

La persévérance scolaire

Les programmes scolaires et les approches pédagogiques qui vont permettre de les enseigner sont souvent définis et pensés de manière étroite. Ils se réduisent au contenu des connaissances et aux compétences à enseigner, à travers les activités et le traitement intellectuel qu’ils impliquent pour les élèves. 

(Photographie : Danny Mesa)

L’atteinte de l’objectif se traduit en un apprentissage. Cette perspective est essentiellement cognitive.

Les facteurs motivationnels, comportementaux et non cognitifs ne sont que peu ou pas pris en compte. Toutefois, leur importance et leur impact peuvent être considérables sur les résultats scolaires.




Caractéristiques de la persévérance scolaire


La persévérance scolaire est un concept qui regroupe différents facteurs non cognitifs qui favorisent l’apprentissage et la réussite à long terme des élèves.

La persévérance scolaire permet d’expliquer pourquoi certains élèves seront plus performants que d’autres alors qu’ils ont le même niveau de compétence ou de connaissances initiales.

La persévérance scolaire explique également comment les élèves peuvent réagir différemment aux revers et aux frustrations, certains en redoublant d’efforts, d’autres en jetant l’éponge.

La persévérance scolaire se manifeste concrètement lorsque :

  • Un élève engage pleinement son attention et ses ressources mentales dans la réalisation des tâches scolaires en classe ou à domicile
  • Un élève acquiert et utilise de manière opportune des stratégies cognitives et métacognitives efficaces auxquelles il a été formé, en vue d’acquérir les objectifs d’apprentissage.
  • Un élève maintient ses efforts face à ses difficultés et ne se décourage pas. Ses efforts sont persistants, prolongés et récurrents. Ils ne sont pas ponctuels ou occasionnels.

La persévérance scolaire des élèves fait référence à un état d’esprit ou à des compétences qui permettent : 

  • De prendre du recul et dépasser des préoccupations purement à court terme
  • De se fixer des objectifs personnels à plus long terme ou plus exigeants
  • De relever les défis qui leur correspondent
  • De faire preuve de résilience face aux revers afin de persévérer face aux difficultés




Caractéristiques du manque de persévérance


Différents facteurs peuvent accompagner et être des précurseurs d’un manque de persévérance : 

  • Un faible sentiment d’efficacité personnelle
  • Un manque d’intérêt ou de motivation
  • De l’anxiété
  • Un manque de connaissances préalables
  • Des troubles de l’apprentissage
  • Le sentiment de ne pas être à sa place ou le manque d’appartenance à la communauté scolaire
  • Une incapacité à postposer des satisfactions immédiates en faveur de réalisations à plus long terme. 

Une combinaison de ces facteurs négatifs est susceptible de rendre certains élèves : 

  • Moins engagés dans les tâches scolaires
  • Moins susceptibles de profiter des occasions d’apprendre et de faire bon usage de leurs ressources (capacités, temps disponibles)
  • Moins aptes à relever des défis ou à affronter des revers, ces élèves tendent à abandonner face aux difficultés. 




État d’esprit lié à la persévérance scolaire


Les élèves qui manifestent une persévérance scolaire présentent les caractéristiques et les comportements suivants : 

  • Ils considèrent qu’ils sont à leur place à l’école sur le plan scolaire et social. L’école fait partie de leur identité et est considérée comme la voie naturelle vers leurs objectifs personnels futurs. Ils se sentent appartenir à la communauté scolaire.
  • Ils s’engagent dans leurs apprentissages. 
    • Ils considèrent l’effort de manière positive
    • Ils sont capables de postposer ou de renoncer à des plaisirs immédiats au bénéfice de leur travail scolaire. 
  • Ils acceptent de relever des défis :
    • Ils s’orientent vers des tâches stimulantes qui les aideront à apprendre davantage de nouvelles choses. Ils ne privilégient pas des tâches faciles, situées dans leur zone de confort et qui leur demanderont peu d’efforts, car elles n’offrent parallèlement que peu d’opportunités d’apprendre.
    • Ils ne rejettent par la difficulté, qu’elle soit intellectuelle ou sociale. Ils considèrent un échec comme une opportunité d’apprendre ou un problème à résoudre. Ils ne la voient pas comme une humiliation, une condamnation de leur capacité ou de leur valeur, un symbole d’échecs futurs ou une confirmation qu’ils n’ont pas leur place. 
  • Ils maintiennent leurs engagements scolaires sur le long terme ou pour des objectifs distants. Ils peuvent adapter leurs stratégies pour progresser efficacement et sont prêts et intéressés et souhaitent en acquérir des nouvelles.




Agir sur la persévérance scolaire


L’état d’esprit lié à la persévérance scolaire se construit sur des bases multiples. Il est pour une part inné, pour une part culturel et également peut être acquis pour une autre part. Il est également directement influencé par leurs expériences scolaires antérieures et actuelles. 

Certaines connaissances, compétences et stratégies sont liées à la persévérance scolaire. Elles peuvent être enseignées ou développées. Elles sont susceptibles en retour, d’influencer l’état d’esprit des élèves qui les contextualisent à leur propre vécu. Des interventions psychologiques qui ciblent ces processus spécifiques pourraient améliorer les résultats scolaires.

Trois champs d’action non directement cognitifs existent et seront explorés dans de prochains articles. Ils sont déterminants dans le développement de la persévérance : 

  1. Les convictions portées par les élèves sur eux-mêmes et plus spécifiquement leurs objectifs personnels
  2. Le sentiment d’appartenance vis-à-vis de l’école et la manière dont il est lié à des attentes élevées
  3. Leurs capacités d’autorégulation.

Ces trois facteurs nous offrent potentiellement des pistes pour mieux garantir et favoriser les résultats des élèves.



Bibliographie


Dweck, C., Walton, G.M., & Cohen, G. (2014). Academic Tenacity : Mindsets and Skills that Promote Long-Term Learning.

0 comments:

Enregistrer un commentaire