jeudi 15 avril 2021

Perspective historique de l’enseignement du vocabulaire dans un cours de langue moderne

L’importance donnée à l’apprentissage du vocabulaire et à son enseignement a été historiquement fluctuante dans les cours de langue moderne étrangère. 

(Photographie : wombling)



Cette évolution s’est fait l’écho de la succession de différentes tendances pédagogiques successives avant de devenir de plus en plus sous l’influence des développements de la recherche en psychologie cognitive. Comme dans d’autres domaines, nous pouvons assister à une montée des approches socioconstructivistes dans la seconde moitié du vingtième siècle peu à peu contestées par des approches cognitivistes.




Méthode de traduction de la grammaire


La méthode de traduction grammaticale date du XVIIIe siècle, mais elle est restée populaire jusqu’au XXe siècle. Cette méthode était à l’origine principalement utilisée pour enseigner le latin. 

L’enseignement est principalement axé sur la grammaire. Le vocabulaire lui est subordonné. Il tend à être présenté sous la forme de listes bilingues destinées à être acquises en vue de l’utilisation du vocabulaire pour la traduction de textes littéraires. 




Vocabulary Control Movement (VCM)


Au début du XXe siècle, le Vocabulary Control Movement a voulu améliorer le statut du vocabulaire dans l’enseignement des langues étrangères. Pour la première fois, le vocabulaire a été considéré comme l’élément crucial de l’enseignement des langues.

L’accent a été mis à nouveau sur les listes de vocabulaire. Pour la première fois, le critère de fréquence d’utilisation du mot a été utilisé dans le contexte de l’apprentissage.

Les chercheurs se sont concentrés sur l’utilisation de critères innovants et systématiques pour sélectionner le vocabulaire le plus utile pour l’apprentissage des langues, comme l’utilisation de la fréquence des mots. 




Méthodologie audio-orale


La méthodologie audio-orale est issue du behaviorisme en psychologie de l’apprentissage. Dans cette approche, la langue orale est centrale, mais sous forme de répétition des structures grammaticales. 

L’objectif principal de cette méthode était l’acquisition de schémas grammaticaux par la répétition. L’acquisition de vocabulaire était minimisée. 

Par conséquent, seuls quelques mots simples et familiers sont explicitement enseignés. Il était supposé que le vocabulaire serait acquis incidemment et naturellement par le fait d’être exposé à la langue sans qu’il soit nécessaire de l’enseigner explicitement.




L’approche Communicative Language Teaching (CLT)


L’approche CLT est une approche de l’enseignement des langues qui met l’accent sur l’interaction à la fois comme moyen et comme but ultime de l’étude. Des fonctions communicatives, telles que poser une question ou s’excuser, sont mises en avant, tout comme le contenu linguistique authentique. 

La grammaire devient subordonnée à la communication. La grammaire et le vocabulaire sont vus comme des outils de communication. Le vocabulaire n’est pas non plus au centre de cette méthode. 

L’hypothèse est que les mots sont acquis par le biais d’une communication significative. Nous ne devons pas y prêter trop d’attention.

La CLT a glissé progressivement vers un apprentissage des langues par des tâches. Les tâches deviennent le point de départ du cours de langue. Bien que cette approche pédagogique accorde une plus grande attention aux aspects formels, la communication reste ici aussi centrale.




La réémergence du vocabulaire


À partir des années 80, les conséquences de la négligence marquée pour l’acquisition du vocabulaire dans le cadre de l’apprentissage d’une langue moderne étrangère ont été mises en évidence.

Son importance pour l’utilisation de la langue s’est imposée comme un facteur crucial.

Certains chercheurs ont commencé à attirer l’attention sur la nécessité d’étudier les processus d’acquisition du vocabulaire. Cependant, ce n’est qu’en 1990 que Paul Nation a donné l’impulsion principale à l’étude du vocabulaire, avec son livre « Teaching and Learning Vocabulary ». Un regain d’intérêt pour le vocabulaire a émergé.

Paul Nation a proposé pour la première fois une approche systématique et fondée sur des principes de l’enseignement du vocabulaire. Il a fait valoir qu’une approche basée sur la fréquence est la meilleure façon de sélectionner et d’organiser le vocabulaire à enseigner dans un cours de langue.

Pour une part sous son impulsion, l’acquisition du vocabulaire s’est mise à jouer un rôle désormais central dans le domaine de l’apprentissage d’une langue seconde. 



Bibliographie


González-Fernández, Beatriz and Norbert Schmitt, “Vocabulary Acquisition”, in The Routledge Handbook of Instructed Second Language Acquisition ed. Shawn Loewen and Masatoshi Sato (Abingdon: Routledge, 23 Feb 2017), accessed 09 Jan 2021, Routledge Handbooks Online.

Elke Peters, Woordenschat aanleren in een vreemde taal, 2017, Acco

0 comments:

Publier un commentaire