dimanche 31 mai 2020

Stratégies de compréhension en classe : enjeux et mise en place

Les stratégies de compréhension sont les stratégies cognitives ou métacognitives que des lecteurs mobilisent pour atteindre leurs objectifs de compréhension.

Les stratégies de compréhension sont interdépendantes et seront rarement utilisées de manière isolée.


(Photographie : Gerd Mittelberg)



Régulièrement, en tant qu’enseignants, nous attendons de nos élèves qu’ils lisent ou visualisent de manière autonome de nouveaux contenus. Nous voulons qu’ils les reconnaissent, se familiarisent avec eux, mais surtout qu’ils les comprennent et les traitent afin de générer par la suite l’apprentissage escompté.

Une faible capacité de compréhension de contenus en classe par des élèves est un obstacle réel à leurs apprentissages. L’introduction de stratégies de compréhension par l’enseignant peut faciliter leur accès à des contenus complexes.




L’enjeu de la compréhension


Lorsque des élèves accèdent à la compréhension de nouveaux contenus, ils deviennent capables d’analyser, d’interpréter, d’inférer ou de critiquer. Ils apprennent à faire des liens entre des idées, des règles, des concepts et des procédures. Ils les organisent et structurent dans des schémas cognitifs qu’ils peuvent par la suite mobiliser peu à peu dans le cadre de contextes inédits, quoique proches de ceux qu’ils ont déjà traités.

Lorsqu’ils comprennent, les élèves deviennent aptes à traiter les contenus des textes au-delà du niveau des mots ou des phrases isolées, afin de développer une vue d’ensemble. La compréhension amène l’élève à un nouveau niveau de compréhension active et d’application.

De plus, lorsque la compréhension est acquise, les élèves éprouvent un sentiment de satisfaction d’avoir compris la signification d’un texte.

En tant qu’enseignants, comment pouvons-nous aider concrètement les élèves à comprendre réellement et efficacement ce que nous souhaitons les voir apprendre et maîtriser ? Comment soutenir les élèves qui rencontrent des difficultés dans ces démarches ?




Former des lecteurs compétents


Mu par intérêt, un lecteur compétent peut lire une variété de documents avec facilité et à des fins diverses. Il est capable :

  • D’atteindre un niveau de compréhension même lorsque le document n’est ni facile à comprendre ni intrinsèquement intéressant. 
  • D’acquérir de nouvelles connaissances et de comprendre de nouveaux concepts. 
  • De traiter les informations textuelles de manière appropriée
  • De s’engager dans un processus de lecture et de réfléchir sur ce qu’il a lu.

La compréhension est un processus actif qu’un lecteur applique à un texte, un processus qui est à la fois intentionnel et réfléchi.

Les lecteurs compétents trouvent et se souviennent des informations, font appel à leur connaissance des structures et de l’organisation habituelle de textes. Ils peuvent rédiger de courtes réponses réfléchies. Ils répondent par la suite avec succès à des questions à choix multiples sur ce qu’ils ont lu. Ils réfléchissent profondément et expriment verbalement leurs idées. Ils complètent des descriptions. Ils reconnaissent des relations de cause à effet. Ils peuvent établir des liens logiques, interpréter des graphiques et des images et identifier des points de vue multiples et des détails spécifiques.

Il a été constaté que les personnes moins capables de comprendre se concentrent généralement davantage sur le sens des mots ou de phrases isolées que sur le contrôle d’une compréhension générale et globale. Elles ont généralement de faibles compétences en métacognition.

Les élèves qui ont une faible compréhension sont généralement incapables de faire des déductions et d’intégrer des informations textuelles. Ils ont tendance à lire superficiellement, sont moins susceptibles de participer à des processus constructifs et ne savent pas quand appliquer leurs connaissances préalables pendant la lecture.




L’enjeu des stratégies de compréhension


Les bons élèves ont appris à utiliser simultanément diverses stratégies de compréhension. Ils savent comment appliquer délibérément des stratégies spécifiques pour faciliter leur compréhension, notamment en ce qui concerne les contenus plus complexes et exigeants.

Les élèves qui ont du mal à comprendre possèdent des stratégies inefficaces et les utilisent de manière inflexible. Ils ne savent généralement pas ce que font les lecteurs compétents et il faut leur montrer comment et quand appliquer un petit répertoire de stratégies de compréhension.

L’investissement dans ces démarches doit être soutenu et encouragé. Autrement les élèves risquent de ne s’investir que dans une forme de reconnaissance des contenus. Les élèves gagneraient en familiarité, sans l’assurance d’une compréhension et le développement de l’apprentissage. Il y a donc un réel intérêt à développer des stratégies de compréhension des contenus.

Fournir aux élèves un enseignement explicite des stratégies de compréhension peut être un moyen efficace de les aider à surmonter les difficultés de compréhension de textes

  • Plus la stratégie de compréhension et l’enseignement d’autorégulation sont explicites, plus l’élève a de chances de réaliser des gains significatifs en matière de compréhension.
  • Plus l’élève devient compétent et sûr de sa compréhension, moins il a besoin du soutien de l’enseignant.




Stratégies de compréhension en lecture


Les stratégies cognitives :

  • Sont des processus mentaux impliqués dans la réalisation de quelque chose, par exemple le fait de décoder et de lire un texte. 
  • Nous aident à comprendre ce qui est lu en fonction de nos connaissances préalables en mémoire à long terme. 

Les stratégies métacognitives sont les processus mentaux qui nous aident à vérifier comment nous nous y prenons pour accomplir la tâche. Par exemple, lorsque nous lisons, nous allons évaluer la qualité de notre compréhension et éventuellement entamer des démarches en cas de problème identifié.

Dans le cadre de la compréhension à la lecture, les stratégies cognitives et métacognitives sont conjointes et se chevauchent.

Les stratégies de compréhension en lecture se concentrent sur la compréhension du texte écrit par les apprenants. Les élèves peuvent apprendre une série de techniques qui leur permettent de comprendre le sens de ce qu’ils lisent.

Il peut s’agir de :

  • Déduire le sens du contexte
  • Résumer ou identifier les points clés
  • Utiliser ou créer des organisateurs graphiques ou sémantiques
  • Développer des stratégies de questionnement
  • Contrôler sa propre compréhension
  • Identifier ses difficultés.




Pratiques d’enseignement


L’utilisation de stratégies de compréhension en classe permet à l’enseignant de fournir un soutien et un guidage à ses élèves en classe. Par ce biais, il peut plus aisément exprimer et manifester de hautes attentes pour ses élèves et c’est là un enjeu important de la promotion de telles stratégies.

Les approches efficaces de compréhension en lecture permettent d’adapter les activités aux capacités de lecture des élèves. Elles permettent :

  • De concevoir des défis à la fois exigeants et accessibles pour les élèves
  • D’être plus efficace tout en ne laissant pas un certain nombre d’élèves sur le côté.

Avant de choisir de s’investir dans une nouvelle pratique, divers critères doivent être pris en considération :

  1. La difficulté de planifier leur mise en œuvre
  2. Le temps qu’il faudra aux élèves pour apprendre à appliquer ces stratégies
  3. Les bénéfices potentiels de ces stratégies en matière d’aide à la compréhension de contenus complexes
  4. La mesure dans laquelle ces bénéfices favorisent la métacognition, l’autonomie et les apprentissages
  5. Les conséquences potentielles néfastes si ces stratégies échouent dans leur mise en place.





Enseigner des stratégies de compréhension


Apprendre aux élèves à bien comprendre implique de leur fournir un enseignement explicite sur les stratégies de compréhension.

Quelle que soit la stratégie enseignée, le processus d’instruction explicite reste le même.



Étape 1 : Sélectionner un texte


Deux conditions doivent être remplies :

  1. L’activité choisie qui comprend les lectures doit être réellement facilitée par la mise en œuvre de la stratégie de compréhension. 
  2. L’activité choisie qui comprend les lectures doit remplir un objectif en matière d’apprentissage.





Étape 2 : Expliquer la stratégie



  • Quelle est la stratégie ?
  • Pourquoi est-ce utile/nécessaire pour la compréhension ?

Donnez des exemples pour aider à cette explication et, dans la mesure du possible, les exemples doivent être en lien avec le cours et le type d’apprentissage visés auprès des élèves.

Les élèves doivent comprendre le bénéfice visé et sa nature.




Étape 3 : Modelage de la stratégie


L’enseignant explique la réalisation de la stratégie en mettant un haut-parleur sur sa pensée et en laissant visible tout le cheminement.

Il s’agit d’expliquer oralement ce qui déclenche les pensées et comment cela affecte la compréhension.

Les élèves doivent avoir une idée claire du processus cognitif actif que vivent les lecteurs. Si une stratégie nécessite une réponse écrite ou esquissée, il s’agit de la modéliser, de montrer de multiples exemples.





Étape 4 : Pratique guidée


Lors de la première utilisation de la pratique, l’enseignant les accompagne étape par étape. Il s’assure que les consignes sont correctement comprises et appliquées.




Étape 5 : Pratique autonome


L’enseignant surveille les élèves pendant qu’ils travaillent de manière autonome ou coopérative dans l’utilisation de la stratégie de compréhension de la lecture.

L’enseignant offre un support supplémentaire aux élèves qui en ont le plus besoin. Le but est de s’assurer que les élèves connaissent la stratégie et son mode d’utilisation.




Étape 6 : Rétroaction


L’enseignant demande aux élèves de réfléchir à la manière dont l’utilisation de la stratégie les a aidés à comprendre le texte et réaliser la tâche

Il faut aborder l’utilité pratique et envisager la manière dont ils peuvent mobiliser la stratégie lorsqu’ils lisent seuls.


Dans la seconde partie de cet article, deux stratégies seront développées : le monitoring et la visualisation.



Bibliographie


Pritesh Raichura, Comprehension Strategies in the Classroom, 2016, https://bunsenblue.wordpress.com/2016/02/18/comprehension-strategies-in-the-classroom/

Education Endowment Foundation, 2018, https://educationendowmentfoundation.org.uk/evidence-summaries/teaching-learning-toolkit/reading-comprehension-strategies/

Teaching comprehension strategies, NSW Department of Education and Training, 2010

0 comments:

Publier un commentaire