samedi 13 mars 2021

Principes d’une évaluation formative en langues modernes étrangères

Le bilinguisme est la règle plus que l’exception dans de nombreuses parties du monde. L’anglais est devenu la langue véhiculaire mondiale. De plus, lorsqu’ils apprennent une autre langue, les élèves peuvent acquérir de nouvelles façons de voir le monde, mais également mieux comprendre leur propre langue.

(Photographie : Rishi Kochhar)



Spécificités des langues modernes étrangères


Il existe des différences importantes entre les cours de langue moderne étrangère et les autres matières scolaires. La classe de langues modernes étrangères présente une situation unique dans la mesure où l’interaction entre l’élève et l’enseignant se déroule dans une large mesure dans la langue cible. 

L’évaluation formative s’intègre naturellement dans le cadre d’un cours de langue moderne étrangère. Elle est l’un des moyens les plus puissants d’accroître l’engagement, l’apprentissage et la réussite des élèves.

Une approche formative exige une évaluation critique et une clarification de l’utilisation de la langue maternelle dans les cours de langues modernes étrangères. La langue maternelle peut avoir à jouer un rôle clair dans le soutien de l’apprentissage de la langue cible. Son utilisation judicieuse offre aux élèves la possibilité de devenir des apprenants plus actifs. 

Nous pouvons à certains moments nous reposer sur l’utilisation de leurs connaissances linguistiques dans le domaine de leur langue maternelle. Cela nous permet de mieux aider les élèves dans l’apprentissage d’une langue moderne étrangère et de mieux bénéficier des avantages de l’évaluation formative. 

Toutefois, la majorité de l’enseignement de la langue étrangère devrait se faire dans la langue cible. Nous devons maximiser l’exposition à la langue cible et fournir des occasions de penser à l’utiliser de manière créative, et de la valider comme un moyen légitime de communication et d’instruction.

Parmi toutes les possibilités de retour d’information en classe fondées sur l’évaluation formative, deux types sont essentiels à l’évaluation formative : 

  • Le premier est celui de l’élève vers l’enseignant
  • Le second est celui de l’enseignant vers l’élève

L’apprentissage est soutenu par l’alternance entre les deux, dans laquelle chaque contribution répond à l’autre. 

Dans une culture de classe qui valorise et renforce la participation, plutôt que de pénaliser les erreurs, les élèves se sentiront encouragés à essayer.

En interagissant et en dialoguant, ils signalent à l’enseignant leur niveau actuel de compréhension. Ils fournissent un retour d’information plus fiable à l’enseignant et une occasion supplémentaire d’utiliser la langue de manière authentique.

En collectant et en passant en revue les données issues des interactions et des activités en classe, les enseignants peuvent porter un jugement professionnel pertinent sur les prochaines étapes de l’apprentissage. Ils offrent également des conseils plus judicieux et pratiques à leurs élèves.

L’apprentissage dans un environnement influencé par l’évaluation formative peut être facilité lorsque l’enseignement est basé sur quatre principes d’apprentissage.



Principes d’une évaluation formative en langues modernes étrangères 


Premier principe : L’apprentissage des élèves  en langues modernes étrangères démarre de là où ils se trouvent


L’enseignant retrouve et rencontre ses élèves à leur niveau actuel de connaissance. Il revisite les apprentissages antérieurs sous forme de récupération, de réactivation et éventuellement de révision. Ces démarches permettent à l’enseignant de vérifier que ses élèves ont appris et compris ce qui a été enseigné précédemment et de clarifier toute question en suspens.

Cette évaluation diagnostique éventuellement associée à de la remédiation constitue une base pour l’introduction de nouveaux éléments. Les structures peuvent ensuite être étendues et consolidées en se fondant sur le développement des quatre compétences que sont l’écoute, l’expression orale, la lecture et l’écriture. 



Deuxième principe : Lors de l’apprentissage  en langues modernes étrangères les élèves participent activement au processus


Les élèves doivent être actifs dans le processus d’enseignement en classe. L’apprentissage doit être fait par eux, il ne peut être fait à leur place. 

Au cours de ce processus, l’enseignant écoute activement leurs réponses et contributions. Ils considèrent positivement et patiemment leurs erreurs comme des opportunités d’apprentissage. L’enseignant fournit un retour d’information et propose des défis pour impliquer activement les élèves.



Troisième principe : Lors de l’apprentissage en langues modernes étrangères, les élèves comprennent les objectifs pédagogiques


L’enseignant présente les objectifs d’apprentissage.

Afin de mieux apprendre, les élèves doivent comprendre les objectifs d’apprentissage comme un cadre de référence pour l’évaluation et l’amélioration de leur propre travail. 

Des objectifs d’apprentissage bien conçus peuvent permettre aux élèves de progresser dans leur apprentissage d’une langue étrangère. Ils développent leur capacité de s’approprier et de suivre leurs propres progrès en tant qu’utilisateurs progressivement indépendants de la langue.

Les élèves doivent établir ce qu’ils cherchent à atteindre et où ils se situent par rapport aux critères de ce qui est considéré comme un travail de qualité. Ils doivent acquérir des stratégies et prendre l’initiative de poser des questions visant à clarifier comment y parvenir. 

Les élèves qui réussissent sont ceux qui prennent conscience que le processus n’est pas linéaire, mais qu’il s’agit d’une spirale d’affinement et d’approfondissement. Ils apprennent peu à peu ainsi à évaluer leurs productions d’un point de vue plus détaché et constructif.

 


Quatrième principe : Lors de l’apprentissage en langues modernes étrangères, les élèves s’engagent dans l’évaluation par les pairs et dans l’auto-évaluation


Les élèves ont besoin de poser un regard réflexif sur leur apprentissage en cours et leur niveau de compréhension actuel. Ce processus est rendu possible en utilisant des activités d’apprentissage en langue moderne étrangère, qui sont basées sur l’évaluation par les pairs et l’auto-évaluation. 


Les élèves reçoivent un retour d’information de la part des enseignants et des autres apprenants de la classe et peuvent développer un jugement critique, ce qui leur permet d’améliorer la qualité de leur travail. 


Lorsque les élèves deviennent capables de s’engager spontanément et de manière significative dans leurs objectifs d’apprentissage et leurs critères, ils commencent à s’approprier pleinement leur apprentissage.



Une mise en œuvre collaborative


Le développement de pratiques formatives constitue un point de départ idéal pour le développement de l’apprentissage collaboratif des enseignants en langue moderne étrangère et pour l’approfondissement de la connaissance de la matière. Les enseignants apprennent et mettent en pratique ensemble.

Un changement fondamental de pratique ne peut être mis en œuvre avec succès, comme le montre la recherche, que lorsque les enseignants croient en la valeur de ce dans quoi ils s’engagent activement. Afin d’y parvenir, ils doivent disposer du temps et des ressources nécessaires pour soutenir leurs changements de pratique.

La meilleure façon d’y arriver est de travailler en équipe collaborative selon un plan défini qui peut être adapté, mais doit permettre une continuité et une évaluation de l’impact des améliorations apportées. 

Afin de mettre en œuvre le plan, les membres de l’équipe ont besoin de temps pour se parler, échanger des idées, partager leurs expériences, leurs succès et leurs déceptions. Il est également précieux qu’ils puissent observer le travail en classe de chacun

Un état des lieux doit être organisé préalablement pour déterminer quels aspects de l’évaluation formative sont déjà mis en œuvre afin de pouvoir s’en inspirer et construire sur ces bases. Les enseignants peuvent ensuite passer en revue les différentes améliorations et modifications possibles, et décider de ce qu’ils vont expérimenter. 

Toute une équipe peut essayer la même activité, ou différents membres peuvent commencer par des activités différentes à partir du moment où un retour collectif sur expérience est organisé. Ces démarches offrent aux enseignants la possibilité d’aborder différents domaines de développement en fonction de leurs intérêts et dans l’intérêt de leurs collègues.

La mise en œuvre de ces changements peut également impliquer de revoir la programmation de la matière, les modes d’évaluation et l’organisation des différentes activités. Nous devons nous assurer que les démarches liées à l’enseignement sont appropriées et bien distribuées pour soutenir un apprentissage durable. Nous devons rendre la transition vers des techniques formatives plus gérable.

Les enseignants peuvent par exemple créer ensemble des supports et des ressources pour soutenir l’apprentissage et se les partager. Ils peuvent utiliser des affiches, des tableaux ou des organisateurs graphiques qui présentent des questions clés en langue cible. De même, des modèles de travail de qualité réalisés par des élèves sont utiles, de même qu’une réflexion sur une rétroaction adaptée aux élèves et partagée entre collègues.

S’il est important de changer sûrement, il est important de comprendre que le processus doit se dérouler lentement. Nous devons commencer par quelques pratiques seulement, afin qu’elles puissent venir s’intégrer harmonieusement au sein des pratiques valables existantes

Le retour d’information et l’évaluation doivent être continus, en matière d’observation mutuelle et de partage d’idées, ils permettent l’établissement de pratiques durables et le soutien de développements ultérieurs. 

Dans les contextes de développement professionnel qui se révèlent les plus efficaces, les commentaires des élèves portant sur leur expérience du dispositif, leurs résultats, de même que le retour et l’information des parents sont pris en compte. Ils sont valorisés comme faisant partie du dispositif de la communauté d’apprentissage professionnelle, 

Le développement d’une approche formative offre une excellente opportunité pour le développement professionnel collaboratif. Cela implique de partager les tâches et de jouer sur les forces de chacun, ce qui en soi modélise les principes fondamentaux d’une approche formative. 

L’évaluation formative qui est avant tout une évaluation pour apprendre ne se limite pas à adopter certaines techniques et pratiques. Elle implique surtout un état d’esprit et une nouvelle attitude. L’approche apporte un éclairage et une cohérence à l’apprentissage des langues modernes étrangères. Elle favorise l’activité des élèves à travers le dialogue et l’interaction et en renforçant chez eux l’autonomie et la métacognition.




Bibliographie


Jones, Jane & Wiliam, Dylan. (2007). Modern foreign languages inside the black box: assessment for learning in the modern foreign languages classroom

0 comments:

Enregistrer un commentaire