jeudi 19 avril 2018

Comment évolue l’intérêt des élèves au fil du temps ? Un modèle en quatre phases.


On peut modéliser le développement d'intérêt en quatre phases.

1)   La première phase du développement de l'intérêt est un intérêt situationnel déclenché.

2)   La deuxième phase est un intérêt situationnel maintenu.

3)   La troisième phase, qui se caractérise par un intérêt individuel émergeant.

4)   La quatrième phase, un intérêt individuel bien développé.

(photographie : Jonathan Levitt

Caractéristiques :
·      La durée et le caractère d'une phase donnée sont susceptibles d'être influencés par l'expérience individuelle, le tempérament et la prédisposition génétique.

·      Les quatre phases sont considérées comme séquentielles et distinctes et représentent une forme de développement cumulatif et progressif dans les cas où l'intérêt est supporté et maintenu, soit par les actions d’autres, soit en raison des défis ou des opportunités qu'une personne voit dans une tâche.

·      Toute phase de développement de l'intérêt peut devenir dormante, régresser à une phase précédente ou disparaître complètement.

·      Des niveaux différents d'effort, d'auto-efficacité, d'établissement d'objectifs et de capacité d'autorégulation caractérisent chaque phase d'intérêt, et que des changements dans ces variables surviennent lorsque l'intérêt se développe ou s'estompe.

 Phase 1 : Déclenchement de l'intérêt situationnel :

L'intérêt situationnel déclenché fait référence à un état psychologique d'intérêt qui résulte de changements à court terme dans le traitement affectif et cognitif.

1.    L'intérêt situationnel déclenché peut l’être par des informations incongrues et surprenantes, l'identification, la pertinence personnelle, l'intensité ou le caractère exceptionnel.
2.    L'intérêt situationnel déclenché est généralement, mais pas exclusivement, soutenu de l'extérieur.
3.    Les conditions d'enseignement qui comprennent le travail en groupe, les énigmes ou les supports multimédia favorisent l’intérêt situationnel.
4.    L'intérêt situationnel déclenché peut être un précurseur de la prédisposition à réengager un contenu particulier au fil du temps comme dans les phases d'intérêt plus développées

Phase 2 : Maintien de l'intérêt situationnel :

L'intérêt situationnel maintenu fait référence à un état psychologique d'intérêt qui est postérieur à un état déclenché, implique une attention focalisée et une persistance sur un épisode prolongé dans le temps, et/ou se répète et persiste à nouveau

1.    L'intérêt situationnel est soutenu et maintenu par la signification des tâches et/ou l'implication personnelle.
2.    Un intérêt situationnel maintenu est généralement, mais pas exclusivement, soutenu de l'extérieur.
3.    Les conditions d'enseignement ou les environnements d'apprentissage fournissent des activités significatives et impliquant personnellement, telles que l'apprentissage par projet, le travail de groupe coopératif et le tutorat individuel, peuvent contribuer au maintien de l'intérêt situationnel.
4.    Un intérêt situationnel maintenu peut ou non être un précurseur du développement d'une prédisposition à réengager un contenu particulier au fil du temps comme dans des formes d'intérêt plus développées.

Phase 3 : Intérêt individuel émergent

L'intérêt individuel émergent fait référence à un état psychologique d'intérêt ainsi qu'aux phases initiales d'une prédisposition relativement durable à rechercher un réengagement répété avec des catégories particulières de contenu au fil du temps :

1.    L'intérêt individuel émergent est caractérisé par des sentiments positifs, des connaissances stockées et une valeur stockée :
a.    En se basant sur son engagement antérieur, l'élève apprécie la possibilité de réengager des tâches liées à son intérêt individuel émergent et choisira de le faire si on lui en donne le choix.
b.    L'étudiant commence à générer régulièrement ses propres questions de "curiosité" sur le contenu d'un intérêt individuel émergent.
c.     À la suite de telles questions de curiosité ou de tels défis, les élèves peuvent redéfinir et dépasser les exigences des tâches dans leur travail avec un intérêt individuel émergeant.
d.    Un intérêt individuel émergent peut permettre à une personne d'anticiper les étapes ultérieures du traitement du contenu et de produire un effort sans effort.
2.    Un intérêt individuel émergent est typiquement mais pas exclusivement auto-généré :
a.    Un intérêt individuel émergent nécessite un soutien externe, sous la forme de modèles ou d'autres tels que les pairs, les experts, etc. ; un tel soutien peut contribuer à une meilleure compréhension.
b.    Un apprenant ayant un intérêt individuel émergent peut aussi avoir besoin de l'encouragement des autres pour persévérer lorsqu'il est confronté à des difficultés.
3.    Les conditions d'enseignement ou l'environnement d'apprentissage peuvent permettre le développement d'un intérêt individuel émergeant.
4.     Un intérêt individuel émergent peut ou non conduire à un intérêt individuel bien développé.

Phase 4 : Intérêt individuel bien développé


L'intérêt individuel bien développé fait référence à l'état psychologique de l'intérêt ainsi qu'à une prédisposition relativement durable à se réengager dans des catégories particulières de contenu au fil du temps :

1.    Un intérêt individuel bien développé est caractérisé par des sentiments positifs, et plus de connaissances stockées et plus de valeur stockée pour un contenu particulier que pour d'autres activités, y compris l'intérêt individuel émergent.
a.    En se basant sur l'engagement antérieur, l'élève apprécie la possibilité de réengager des tâches pour lesquelles il a un intérêt individuel bien développé et choisira de les poursuivre si on lui donne le choix.
b.    Un intérêt individuel bien développé peut amener un étudiant à générer et à chercher des réponses à des questions de curiosité.
c.     Un intérêt individuel bien développé permet à une personne d'anticiper les étapes ultérieures du traitement du contenu.
d.    Un intérêt individuel bien développé produit un effort qui se sent sans effort.
e.    Un intérêt individuel bien développé permet à une personne de soutenir des efforts constructifs et créatifs à long terme et génère plus de types et de niveaux plus profonds de stratégies pour le travail avec des tâches
f.      Un intérêt individuel bien développé amène l'élève à considérer à la fois le contexte et le contenu d'une tâche dans le processus de résolution de problèmes ou de compréhension de passages.
g.    Un intérêt individuel bien développé favorise l'autorégulation.
2.    Un intérêt individuel bien développé est typiquement mais pas exclusivement autogénéré.
a.    Un intérêt individuel bien développé peut également bénéficier d'un soutien externe, par exemple le soutien sous la forme de modèles ou d'autres personnes telles que les pairs, les experts, etc.
b.    Un apprenant ayant un intérêt individuel bien développé persévérera à travailler, ou à répondre à une question, même face à la frustration.
3.    Les conditions d'enseignement ou l'environnement d'apprentissage peuvent faciliter le développement et l'approfondissement d'un intérêt individuel bien développé en offrant des possibilités d'interaction et de défis qui mènent à l'acquisition de connaissances.
4.    Un intérêt bien développé serait caractérisé par un effort continu d'apprentissage, des sentiments positifs et une valorisation accrue du concept considéré. Il offre de la persévérance malgré des expériences confuses ou négatives.

Bibliographie :

Hidi, S., & Renninger, K. A. (2006). The Four-Phase Model of Interest Development. Educational Psychologist, 41(2), 111-127.

0 comments:

Enregistrer un commentaire