vendredi 29 juin 2018

Quelle place pour l’interdépendance en pratique autonome ?

Une des dichotomies explorées par Paul Kirschner dans sa leçon inaugurale de 2006 à l’Université d’Utrecht est celle qui oppose « apprentissage indépendant » et « apprentissage dépendant ».

L’intérêt de mettre en relief ces deux formes extrêmes d’apprentissage est de saisir les dysfonctionnements qu’elles entraînent et qui expliquent certaines déficiences inhérentes. 



lundi 25 juin 2018

Un artefact en enseignement explicite : la pratique coopérative

Si l'on commence à s'intéresser au modèle de l'enseignement explicite et que l'on se lance dans des recherches tout azimuts, on finit par croiser des sources qui proposent une approche légèrement différente en intercalant une pratique coopérative entre la pratique guidée et le pratique autonome. 


dimanche 24 juin 2018

Pratique autonome ou indépendante au cœur de l’enseignement explicite : maîtrise, automatisation et mémorisation chez l’élève

La pratique autonome représente un prolongement de la pratique guidée. Elle vise à fournir aux élèves suffisamment d’occasions de s’exercer, de façon à consolider leur réussite. Les élèves travaillant seuls et pratiquant la nouvelle matière. 



samedi 23 juin 2018

Pratique autonome ou indépendante au cœur de l’enseignement explicite : le pilotage de l’enseignant

Dans la traduction française des 17 principes d’instruction de Barak Rosenshine (2012), le terme « independent practice » est traduit sous forme de « pratique autonome » alors même que le terme « autonomous » n’est pas utilisé dans le document.  Dans le livre « Enseignement explicite et réussite des élèves » (2013) de Clermont Gauthier, Steve Bissonnette et Mario Richard, c’est le terme « pratique autonome » qui est choisi. Par contre si on retourne à leur livre précédent, « Comment enseigne-t-on dans les écoles efficaces? » (2006), on parle de pratique autonome ou indépendante, mais dans le cadre de la « direct instruction ».




lundi 18 juin 2018

La pyramide de l'apprentissage, un neuromythe sparadrap.

La pyramide de l'apprentissage tient autant du mème que du neuro(mythe) car elle est non seulement problématique dans son interprétation, mais elle ne se base même pas sur une théorie originelle, c’est un simple objet détourné dont la persistance et la transmission est un défi au bon sens et à l’intelligence.



samedi 16 juin 2018

Dichotomie des stratégies d’enseignement : stratégies centrées sur l'élève ou sur l'enseignant?

Les stratégies d'enseignement peuvent être classées en deux grandes catégories.

Celles-ci peuvent être représentées sur un continuum, dont l'une des extrémités correspondrait aux stratégies centrées sur l'enseignant, et l'autre, à celles centrées sur l'élève. 

Ces deux types de stratégies polarisent leurs partisans réciproques dans le monde éducatif.


vendredi 15 juin 2018

Effet Flynn et baisse du niveau des élèves ! Des hypothèses qui posent des questions!

Le niveau des élèves qui baisse, la pauvreté de leur vocabulaire, la non-maîtrise de certaines règles de calcul, d’orthographe ou de grammaire, voilà des lieux communs qui surgissent régulièrement dans les conversations en salle de profs.

Ils peuvent pour une bonne part peuvent sembler biaisés puisqu'il est un lieu commun qu'une generation se plaigne des égarements de la suivante. Sauf que maintenant d’après une étude de deux chercheurs norvégiens, ces constatations ont une base de vérité.

mardi 12 juin 2018

L’enseignement explicite est-il un apprentissage passif ou actif ? Mise en perspective de cette dichotomie !

L'enseignement magistral est une méthode pédagogique dans laquelle le professeur enseigne en exposant les objets d'apprentissage devant un groupe d’apprenants censés les recueillir.

Lorsqu’ils suivent un enseignement magistral, les élèves sont donc passifs. Il est courant que cette approche serve de refouloir pour encourager les enseignants à s'inscrire dans le  cadre d’une pédagogie par projet (socio-constructiviste) ou dans un dispositif de classe inversée, deux formats où les élèves sont acteurs de leur propre apprentissage. 


dimanche 10 juin 2018

Une formation continuée pour construire l'expertise professionnelle et favoriser la réflexivité des enseignants ? L'importance des données probantes !

L’enjeu de la formation continuée des enseignants et d’associer la professionnalisation à une amélioration de l’efficacité de leurs pratiques d’enseignement. Ceci ne peut se faire sans une certaine réflexivité. 

vendredi 8 juin 2018

Faut-il condamner ou encourager l'usage du marqueur fluorescent?

Qui n’a jamais marqué un support de de cours de marqueur ? Le marqueur fluorescent est un des accessoires les plus typiques de l’apprenant.

Son utilisation semble être un passage obligé pour une majorité d’élèves : marquer et baliser un support d’étude pour en mettre en évidence ce qu’il faut « connaître », « mémoriser » et « retenir », afin d’en faciliter l’étude ultérieure lors de la préparation au passage d’une évaluation.

dimanche 3 juin 2018

Quelles sont les difficultés à choisir des critères pour évaluer l’efficacité ? Une défense de l’enseignement explicite.


Nombre de méta-analyses montrent une supériorité répétée de l’enseignement explicite dans la manifestation de l’efficacité de l’enseignement. Cependant les critères de cette efficacité sont eux même parfois attaqués. Petite remise en perspective.