samedi 30 septembre 2017

mardi 26 septembre 2017

Enseigner et apprendre en utilisant l'intercalage! (partie 1 : erreurs de discrimination et présentation)

L'entrelacement/intercalage est une méthode de travail qui repose sur des notions relativement subtiles et dont la mise en oeuvre efficace demande un certain équilibre. Une première partie qui traite des erreurs de discrimination et d'une présentation globale de la technique : 




jeudi 21 septembre 2017

Pourquoi promouvoir les méthodes d'apprentissage au sein même de la classe?

Est-ce que la classe est un lieu où les méthode d'apprentissage doivent être abordées? La réponse est doublement oui! Oui pour améliorer l'efficacité des élèves dans leurs tâches à domicile, mais également pour faciliter leur apprentissage en classe. 

mardi 19 septembre 2017

samedi 9 septembre 2017

samedi 2 septembre 2017

Comment accueillir dans une démarche réflexive les élèves dont on est titulaire !

Voici un outil que j'ai développé au fil des années d'abord en 5ème secondaire puis en 4ème secondaire au grès des attributions de titulariat. Elle a été partagée avec divers collègues et d'après le feedback reçu de ceux qui l'ont essayée, elle a toujours été intéressante et instructive pour se faire une première idée des élèves à  accompagner durant un an. 


Activité de rentrée – 4ème – septembre 2017

Quatre questions à répartir sur deux faces : 

A : Une école qui me convient !

Qu’est-ce que j’attends de l’école, de mes cours et de mes profs ?
A quoi est-ce que j’ai envie que ressemble mon parcours entre septembre 2017 et juin 2018 ? Est-ce que j’apprécie mes options actuelles et est-ce que j’ai déjà des envies pour mon orientation en 5ème et après ?


B : Un coup d’œil dans le rétroviseur !

1)    Quel bilan, quelles leçons, quelles expériences je tire de l’année passée ?
2)    Pourquoi / pour qui je travaille à l’école et j’étudie ? Qui ou Qu’est-ce qui me donne du courage ?
3)    Comment est-ce que je travaille exactement ? Quelles sont mes techniques / méthodes de travail favorites et est-ce que j’en suis satisfait(e) ?


C : Mon état d’esprit à la rentrée !

Comment je me sens en ce début d’année (stressé(e), confiant(e) ?) ? Dans quels cours est-ce que je me sens efficace et dans quels cours je doute de mon efficacité ?

D : Une classe où je me sens bien !

Qu’est-ce que j’attends des élèves de ma classe de 4 et de moi-même pour cette année?  
Quels sont mes besoins personnels en termes de respect, d’entraide, d’attention en classe, et d’atmosphère générale ?  

Quatre questions à mettre en entête de feuilles A3, une question par feuille :  

A : Une école qui me convient !


 B : Un coup d’œil dans le rétroviseur !

C : Mon état d’esprit à la rentrée !


D : Une classe où je me sens bien !




Procédure

·             Distribuer la feuille aux élèves

·             Laisser du temps aux élèves pour répondre aux questions A/B/C/D

·             Donner un temps bref aux élèves de pouvoir confronter / comparer s’ils le souhaitent leurs réponses avec leurs voisins.

·             Distribuer 4 post-it à chaque élève. Coller quatre feuilles A3 au tableau qui reprennent chacune une des 4 questions.

·             Leur demander de noter une synthèse de réponse par écrit à chaque question en leur donnant un temps de réflexion. Un post-it par question !

·             Proposer à chacun de venir expliquer oralement sa réponse devant les autres en collant le post-it sur une des feuilles correspondantes. Celui qui va au tableau désigne celui qui lui succède avant d’aller coller ses post-its et de s’expliquer. On demande simplement si un élève veut commencer et ça s’enchaîne. C’est pas mal de trouver un objet symbolique qui passe d’élève à élève en tant que bâton de parole. C’est important de rappeler aussi qu’on ne juge pas ce que dit un élève et qu’on ne commente pas, ce n’est pas un espace de discussion.  On respecte chacun.

L’activité peut se clore ici. Il est intéressant que l’enseignant demande parfois plus d’information ou de précision aux réponses données par un(e) élève

Si le temps le permet (la première phase peut facilement s'étendre sur deux heures pour une classe d'une vingtaine d'élèves), les développements suivants sont envisageables :   

·             Une fois tous les élèves passés, répartir les élèves en 4 groupes, idéalement selon les places qu’ils ont déjà, et chacun réfléchit à une synthèse d’une question au départ des post-its. On demande aux groupes de rédiger quelques conseils précis pour l’activité E qui est alors introduite.  Il s’agit de leur demander de rédiger des « articles » d’une charte de classe.

·             Présentation des synthèses des questions, un délégué par groupe.  Une copie de la synthèse est alors récupérée par le prof.

·             Ensuite, pour la charte de classe les groupes contribuent conseil par conseil pour une bonne répartition des contributions. Les délégués des groupes vont noter les points de la charte au tableau. L’enseignant s’assure du fond et de la forme de la charte et peut suggérer des idées et manques que les élèves peuvent alors formuler et ajouter.


·             En fin de session, chaque élève recopie les articles de la charte dans son journal de classe et tous les élèves signent les journaux de classe de chacun.

vendredi 1 septembre 2017

Pourquoi l'auto-efficacité est une élément central du progrès scolaire d'un élève! (partie 3 : exploitation dans le contexte scolaire)

Abordons maintenant l'auto-efficacité dans le contexte scolaire en explorant les pistes possibles pour l'utiliser afin d'améliorer les performances des élèves :